Un été indigo

En partenariat avec Les Éditions JCL
Quatrième de couverture
Orphelin de mère, Éli est délaissé par un père incompétent, coincé dans les engrenages du crime. L’été qui s’annonce ne sera pas des plus heureux. Mais l’arrivée inattendue de son oncle Jojo, artiste de cirque, fait tout basculer. L’homme, sympathique et bienveillant, projette de trimballer l’enfant sur la route afin de se rendre à un grand festival d’amuseurs publics.
Sur le long ruban d’asphalte les menant vers la Gaspésie, au gré des rencontres plus surprenantes les unes que les autres, le jongleur et son neveu s’apprivoisent tranquillement. Le garçon découvre enfin ce que représente une figure paternelle forte. Pour la première fois depuis le décès de sa mère, Éli a l’impression d’être apprécié à sa juste valeur.
Malheureusement, la saison des merveilles se terminera et Éli devra reprendre sa vie là où il l’a laissée à Montréal. Du moins le pense-t-il, jusqu’à ce qu’un drame vienne tout remettre en question…


Citation

« Mais il faut que tu sois certain d’une chose, c’est que tu ne risques rien tant que je suis là auprès de toi, peu importe mon état, parce que je t’aime, Éli, comme mon fils. Il ne peut rien t’arriver de mal et je ne te laisserai jamais. Tu comprends ça ? J-a-m-a-i-s ! Jamais ! « 

Mon avis
J’aime tellement ça me faire offrir des livres que je n’aurais probablement pas choisis par moi-même ! surtout quant au final, ils deviennent des coups de coeur ! 

 Un été indigo raconte l’histoire d’un jeune garçon qui ne l’a pas eu facile, perdre sa mère est un immense coup dur, mais en plus, quand ton père est incapable de prendre soin de toi c’est encore pire. Mais une chance, Éli à un oncle qui sort de nulle part, et qui décide de l’emmener avec lui parcourir les routes à la recherche de sensations fortes et de plaisir ! Jojo essaiera de redonner à Éli ce qu’il n’a pas pu lui donner toutes ces années où il a été absent.
 

À travers les routes et les montagnes de la province québécoise, Éli découvrira que dans la vie tout ne peut pas être simplement noir ou blanc, Les nuances de gris sont possible et même si cela lui fait peur, il apprendra à vivre avec et a apprécier ces nouveautés ! L’amour paternel, la confiance et le plaisir lui sont permis et il en profite pleinement !

Au cours de l’histoire, nous revenons dans le passé ainsi que le présent du père d’Éli, celui-ci vit un moment difficile aussi ! Il se croit capable de reprendre sa vie en main… Réussira-t-il à redonner un sens à sa vie et à celle de son fils ? 


 Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire, de rire et même de verser une larme en lisant ce roman ! Il se lisait facilement, les pages s’envolaient à vue d’oeil. En le lisant, j’avais l’impression de voyager avec Éli et son oncle Jojo ! Ils sont devenus en quelque sorte mes amis l’instant de quelques jours ! 

 Un été indigo est un roman touchant, magnifique, aux décors qui font rêver ! Une belle histoire qui nous rappelle que dans la vie nous sommes tous capable d’avoir un juste milieu dans tout et que la résilience est toujours possible !

*** Merci aux Éditions JCL pour l’envoi ***


Pour vous procurer ce livre :

Il était une lettre

En partenariat avec Hachette Canada
Quatrième de couverture

Manchester, 1973. Tina, secrétaire dans une compagnie d’assurances, est bénévole dans une boutique caritative le samedi. Cette activité lui permet d’échapper quelques heures à Rick, son mari, violent et alcoolique. Alors qu’elle trie de vieux vêtements, elle découvre, dans la poche d’une veste de costume, une lettre jamais ouverte ni postée. C’est une demande en mariage, datée de septembre 1939. Troublée, Tina décide de retrouver la destinataire de ce courrier, Chrissie, pour le lui remettre. Une simple enveloppe peut-elle contenir la clé du bonheur ? Et le chagrin d’une femme saurait-il illuminer la vie d’une autre ? À plusieurs décennies d’intervalle, deux histoires d’amour brisée en plein vol, deux destins de femmes au coeur meurtri.

Citation

 » En sentant l’odeur du whisky, les évènements de la veille lui revinrent d’un coup. Elle n’avait pas du tout trébuché, et le coup sur son visage n’avait pas été causé par la rampe de l’escalier, mais par quelque chose de beaucoup plus dangereux – le poing de son mari. « 


Mon avis

Il était une lettre raconte l’histoire de deux femmes, à deux époques différentes. Alors que plusieurs années les séparent, il se trouve qu’elles ont plusieurs points en commun ! Est-ce que leurs chemins se croiseront un jour ? C’est ce que Tina espère en tout cas… Alors qu’elle décide de faire la détective afin d’aider Chrissie à découvrir la vérité, elle-même finira peut-être par retrouver la lumière, et sortir de l’ombre que lui procure son mari violent et alcoolique…
J’ai beaucoup aimé ce roman, dès les premiers chapitres nous sommes transportés dans l’histoire, et il est très difficile d’en sortir ! C’est un roman qui m’a fait vivre beaucoup d’émotion, autant positives que négatives ! malgré l’écart d’année entre les histoires des deux femmes, je n’ai eu aucune difficulté à me transporter d’une vie à l’autre ! Les deux personnages principaux sont extrêmement attachants !
Pour ce qui est de l’auteure, je n’ai absolument rien de négatif à dire, j’ai adoré sa plume et sa façon simple d’écrire ! Il était facile de se retrouver à travers les époques et les lieux,  elle a su nous transmettre les messages qu’elles voulaient faire passer au travers les divers obstacles de la vie des deux femmes.
Kathryn Hughes a d’ailleurs écrit un autre livre semblable à celui-ci : Il était un secret, et j’ai bien l’intention de mettre la main dessus !
Un beau moment lecture rempli d’émotions et de douceur, merci à Hachette Canada pour ce beau privilège !
Pour vous procurer ce livre :

Calendar girl : Mars

SÉRIE

Quatrième de couverture

Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa soeur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. 
Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.

Citation


« J’ai appris à ne pas avoir peur, à ne pas laisser quelqu’un d’autre choisir à quoi ressemble mon bonheur. Je vais emporter ce savoir avec moi dans mes aventures afin qu’il me guide sur le droit chemin. »

Mon avis

Nous y voilà, Calendar girl de Mars, qu’est-ce que je pourrais vous dire qui n’a pas déjà été dit ? Sérieusement, vous n’avez pas encore entamé cette série ? eh bien je me demande, vous attendez après quoi ???  


Calendar girl est le genre de roman que toute fille se doit d’avoir dans sa bibliothèque… même les gars si vous aimez ce genre ! non, pardonnez-moi, cette série est en fait UN BESOIN !!! Que ce soit pour vous remonter la libido ou simplement pour vous changer les idées, c’est le petit roman parfait ! Même quelqu’un qui n’aime pas lire y trouverait son bonheur, les livres ne sont pas trop longs, aucun cassage de tête, aucune grande intrigue à ne plus finir. Seulement du plaisir et une grande envie de le dévorer. Bon d’accord, j’avoue que c’est frustrant de ne pas avoir la suite lorsqu’on a terminé celui du mois en cours, mais croyez-moi, l’auteure se doit de laisser durer ce petit plaisir !!! 


Pour ce qui est du tome de Mars, et bien je n’ai pas trop de choses à dire sans vous dévoiler le petit punch de monsieur Chicago. Sinon, vous connaissez le principe de l’histoire ! Dans ce roman, on découvre une autre facette de Mia, et l’on continue d’espérer qu’elle retrouvera un jour son beau Wes, on espère qu’aucun autre homme ne viendra le remplacer dans le cœur de la belle escorte… À moins bien sûr qu’elle découvre mieux ailleurs… ce qui me surprendrait… 


Bref, j’ai encore une fois très hâte de lire le prochain, celui d’avril qui ne devrait pas tarder !!! Cette collection aura sans aucun doute une place de choix dans ma bibliothèque, mais assez loin des petites mains de mes enfants quand même : P.

Pour vous procurer ce livre

Y a juste les folles qui changent pas d’idée

En partenariat avec les Éditions de Mortagne

Quatrième de couverture

Ah ! l’amour ! Voilà maintenant six mois que je file le parfait bonheur avec Roman d’Aventures (le genre de gars au corps d’athlète qui partirait en expédition pour vous décrocher la lune !). Parti il y a longtemps pour assouvir sa soif de liberté à travers le monde, il est finalement revenu vers moi, pour ne m’aimer que davantage.Depuis ce jour, je porte en permanence mes lunettes roses qui embellissent tout ! C’est une chance, parce que mon nouveau statut de gestionnaire de l’entreprise familiale m’angoisse un brin (comprendre « beaucoup »), surtout que je n’ai pas le choix de côtoyer Roman Noir (du type mystérieux et ténébreux, mais qu’on voudrait tant percer à jour), mon ancien béguin.Au moins, je peux me défouler avec Nouvelle Littéraire (l’amant sexy et excitant qui ne veut pas trop s’attacher. Parfait pour une histoire d’un soir !), qui est devenu un ami précieux, sans oublier mon frère et mes copines. Épaulée par eux, je ne vois vraiment pas ce qui pourrait mal tourner !Après tout, j’ai trouvé mon Roman d’Amour, pas vrai ?Pas vrai ?!

Citation

 » Toute cette agitation dans ma vie et dans mon coeur m’avait fait mettre de côté mes responsabilités à la librairie. Déni ? Coeur occupé à autre chose qu’à l’ouvrage ? Je ne sais pas. Mais, ce matin, en cette journée pluvieuse de septembre, je me suis juré de tout faire pour devenir une gestionnaire exemplaire. Après tout, je suis une Marchand, j’ai ça dans le sang !

Mon avis


Moi qui commence à vraiment adorer la chick-lit j’ai une fois de plus été gâtée ! Vous savez que vous avez un coup de coeur entre les mains lorsque vous le recevez et le lisez dans la même après-midi ! j’ai littéralement dévoré ce bouquin !!! Alors que j’apprends dès la première page que ce livre est en fait le tome 2 je suis déçue parce que je m’attends à être un peu perdue ! Mais pas du tout, je vous jure que si vous n’avez pas lu le premier ce n’est vraiment pas grave ! Bon ok après avoir lu celui-ci je dois absolument me procurer le premier, non pas parce qu’il y a des choses que je n’ai pas comprises, mais plutôt pour connaître le début des aventures d’Arielle Marchand. Finalement, je viens de me créer un besoin !


Vous savez ce qu’est la chick-lit, il n’est donc pas nécessaire de vous spécifier qu’on suit les aventures d’une jeune femme, que le livre est écrit à la première personne etc…Donc, dans celui-ci on entre dans la vie d’Arielle Marchand, jeune femme dans la trentaine, follement amoureuse de son beau voyageur et au passé romantique rocambolesque ! Hantée par ses anciens amours, qui sont toujours bien présents dans sa vie, Arielle essaie de se convaincre que Roman d’aventures est l’homme de sa vie, peut-être l’est-il, peut-être pas… En plus de son nouveau statut à la librairie familiale, elle doit jongler avec plusieurs petits pépins autant positifs que négatifs ( enfin si on peut dire ca ) qui lui tombent dessus l’un après l’autre ! Alors qu’elle pense avoir pris la bonne décision quelque chose vient changer le cours de son histoire ! 



La plume de l’auteure est fluide, on a vraiment l’impression qu’on est en train de lire un journal intime ! De plus j’ai vraiment beaucoup aimé les petites notes en bas de pages, quelques spécifications nécessaires au bon déroulement de l’histoire mais aussi des petites notes rigolotes sur le personnage principal ! Et que dire de l’aspect familial de l’histoire, j’ai adoré voir la complicité d’Arielle avec son frère et son père, les relations qu’elle entretient avec ses amies ! Ca met une touche encore plus réelle et personnelle au livre ! 



Pour terminer, si vous aimez la chick-lit, n’hésitez pas à sauter sur : Y’a juste les folles qui changent pas d’idée. Vous allez sûrement le déguster comme je l’ai fait ! Et si vous n’avez pas lu le premier et bien c’est pas grave, votre expérience livresque n’en sera pas affecté pour autant, je vous le promet !  

*** Un gros merci aux éditions de Mortagne ainsi qu’aux communications Julie Lamoureux pour l’envoi ***
Pour vous procurer ce livre :

Sans toi, l’envol

En partenariat avec Amélie B

Quatrième de couverture 

À 28 ans, Béatrice a tout pour être heureuse, mais sa vie est loin de celle dont elle rêvait. Fatiguée par la monotonie de son quotidien et par la futilité de son boulot, elle pourrait se reposer sur Maxime, son compagnon. Mais ce dernier multiplie mensonges et attitudes suspectes. Même ses amies, pourtant si pétillantes, n’arrivent plus à lui remonter le moral…Lors d’un week-end à Lisbonne avec Max, un appel va bouleverser son existence et la plonger dans une succession d’aventures inattendue

Citation

« J’oublie tout,  je me déconnecte. Je me laisse bercer par la musique. Je la serre fort dans mes bras. Puis j’atterris, la réalité me rattrape trop vite.« 

Mon avis
Hier soir, je faisais du ménage sur mon iPad, en allant dans Kobo, j’ai vu un livre, et je me suis souvenue de celle qui me l’avait gracieusement envoyé en version PDF, et l’a je m’en suis un peu voulu parce que ça faisait quand même un bout qu’il était là… Et puis j’ai commencé à le lire… Sans m’arrêter… J’ai plongé dedans et j’ai apprécié ma lecture…
Le livre est divisé en trois parties, pour commencer, on rencontre Béatrice qui nous fait un portrait de sa vie! Sa famille, son boulot, son petit ami…, son couple semble battre de l’aile un peu, Béatrice à des doutes quant à la fidélité de Max, et alors qu’elle est sur le point de découvrir la vérité, un drame se produit… 
La deuxième partie est concentrée sur Max, le petit ami de Béa, celui-ci devra jongler avec le malheur qui s’acharne sur sa petite amie, mais ce n’est pas tout, à son tour, il vivra de douloureux moments que je vais taire pour ne pas vous en dire trop

Et finalement, la dernière partie… je ne suis pas certaine que c’est une bonne idée de vous dire en quoi elle consiste puisqu’en le disant je révélerais probablement un spoiler… donc je vais laisser passer ce détail
Sans toi, l’envol est un livre magnifique, encore un auteur autoédité que j’ai vraiment beaucoup aimé! L’écriture est fluide, touchante et naturelle, il m’est arrivé plus d’une fois d’avoir la larme à l’œil! J’ai particulièrement aimé les souvenirs, qui viennent au fil des pages lorsque Béatrice vit des moments plus difficiles, et, que dire de la fin… Non, je me tais! Sans toi, semble être le tome 1 donc j’espère sincèrement pouvoir lire le second un jour
Malgré mon retard, je tiens à remercier chaleureusement l’auteure pour l’envoi de son petit trésor! J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture et espère que vous me pardonnerez!


*** Merci à Amélie B. pour l’envoi ***
Pour vous procurer ce livre
( amazon fr )