Oneida Tome 2 – Secrets oubliés

Quatrième de couverture

« L’heure des tourments est arrivée, il est temps de choisir… »

Maintenant qu’elle comprend mieux d’où elle vient et ce qu’elle est, Célia souhaite aller de l’avant. Pour retrouver Noah, elle part en voyage avec Alisha, sa sœur de cœur, et Edmond, en qui elle découvre un ami dévoué. Malgré sa promesse de ne jamais retourner sur l’île aux fleurs de sang, Edmond les accompagne. Mais à présent, il doit faire face à son douloureux passé, d’autant plus qu’un étrange et dangereux phénomène s’attaque à lui…

Bien sûr, rien ne se passe comme prévu et de nouvelles épreuves s’imposent. Alors que Célia croit tout connaître, la vérité se dévoile et révèle même les secrets les plus profondément oubliés. Ainsi s’effondrent quelques fragiles certitudes qui pourtant semblaient inébranlables. Et encore une fois, tout changera…

Mon avis

Madame Champagne m’avait offert le premier tome en version numérique afin que je le lise et le chronique, après ma lecture, je n’ai pas pu attendre trop longtemps avant de me commander le tome 1 et le tome 2 versions papiers ! Il me les fallait absolument dans ma bibliothèque !

Tout comme le premier, j’ai adoré le second tome ! Surtout que mon personnage chouchou « Edmond » est bien présent dans celui-ci ! Je ne vais pas vous mentir, j’espérais quelques rapprochements entre Célia et lui… Est-ce que mon vœux a été exaucer ?

Dans ce deuxième opus, nous rencontrons enfin la meilleure amie de Célia, Alisha,  une fille qui n’a pas froid aux yeux et que nous prenons plaisir à découvrir. Ensemble, avec Edmond, ils partent à l’aventure afin de retrouver le petit ami de Célia. Par contre nos 3 acolytes ne sont pas au bout de leur peine s’ils veulent retrouver Noah !

Plusieurs rebondissements vous attendent durant votre lecture, et quelques réponses aux questions qui nous hantaient lors de la lecture du premier volume ! L’auteure a réussi à me tenir en haleine du début à la fin et même de me faire regretter de n’avoir pas attendu que le troisième soit sortie… La fin nous donne envie de l’avoir entre les mains sur-le-champ !

Un autre coup de cœur dans ma collection et une trilogie qui risque de ressortir de ma bibliothèque lorsque je pourrai enfin lire les 3 un à la suite de l’autre !

Pour la chronique du premier tome :

Pour acheter ce livre :

Tu vivras pour moi

Quatrième de couverture

Alexandra a quatorze ans quand la fatigue et les ecchymoses font leur apparition. C’est à l’hôpital que le diagnostic tombe : leucémie. À partir de ce jour, la vie de l’adolescente sera à jamais chamboulée… Pendant ses trente mois de chimio, elle fera la connaissance de Guillaume, un garçon en rechute d’un cancer des os. Guillaume illumine l’univers d’Alex, assombri par la maladie. Très vite, ils deviendront proches. Très proches. Jusqu’à tomber amoureux l’un de l’autre.

Mais pendant qu’Alex avance vers la rémission avec espoir, les mauvaises nouvelles s’accumulent pour Guillaume… Certains traitements ne donnent pas le résultat escompté et d’anciennes douleurs refont surface, présage d’un avenir incertain. Impossible alors de ne pas envisager toutes les possibilités, même la pire. Celle qu’Alexandra redoute le plus au monde… Comment garder espoir quand les statistiques sont contre nous ?

Cruel, le destin a permis la rencontre de ces deux âmes sœurs pour ensuite s’acharner à les séparer. L’amour est fort et résiste à bien des épreuves, mais peut-il surmonter la mort ?

À l’âge où la plupart des adolescents découvrent le premier amour, rêvent de liberté, se sentent invincibles et ne doutent pas d’avoir un futur rempli de promesses, Alex et Guillaume voient leur univers s’écrouler. Maladie terrible et souvent mortelle, le cancer oblige chaque année quelques centaines de jeunes à lutter pour leur survie.

Mon avis

Je n’ai pas reçu ce livre en service de presse, c’est un choix que j’ai fait pour mes achats du 12 août, mais je me devais de lui faire un petit hommage puisque ce livre m’a complètement chamboulé ! 

La dernière année n’a pas été des plus faciles pour notre famille, le mot cancer est revenu plus d’une fois dans nos têtes et dans nos vies… On s’imagine que ça n’arrive qu’aux autres, que nous avons la vie devant nous mais tout peut arriver et parfois la vie nous réserve de bien mauvaises surprises…

L’histoire d’Alexandra et de Guillaume a de quoi venir nous chercher au plus profond de nos tripes, rencontrer lors d’un rendez-vous à l’hôpital, il semble que le destin a voulu qu’il en soit ainsi ! Leur amitié s’est vite transformé en quelque chose de plus grand, de plus fort… L’amour même à un jeune âge a quelque chose de magique et de spécial, surtout quand les deux personnes vivent en quelque sorte le même combat. Alors qu’Alexandra est sur le point de remporter la guerre, Guillaume lui repart pour un deuxième round qui ne sera pas de tout repos pour les tourtereaux. Mais pourtant, Alex restera avec lui et bravera la tempête à ses côtés, jusqu’au dernier moment et ce malgré l’entêtement de sa mère à essayer de la raisonner afin qu’elle « passe à autre chose ». C’est là que la raison du roman prend tout son sens pour moi… Ayant perdu mon frère alors qu’il commençait tout juste sa vie de jeune adulte, j’ai longtemps eu des commentaires qui m’ont mise à l’envers, les gens autour ne se rendent pas toujours compte à quel point ce que l’on vit est difficile, il faut le vivre pour comprendre. Même si mon frère n’est pas décédé d’un cancer, au travers ce livre j’ai revécu mon deuil, les instants au salon funéraire et le service… C’est dans ces moments que les mots se brouillaient devant moi… Larme aux yeux, je n’ai pas pu fermer le livre avant d’en avoir lu les dernières lignes.

La collection Tabou me fait souvent pleurer, ou du moins me rend émotive, ce n’est plus un secret pour personne, mais celui-là est venue toucher une corde sensible dans mon cœur et dans ma tête. Elisabeth Tremblay étant l’une de mes auteures chouchou, je ne suis pas surprise d’avoir craqué une fois de plus pour l’un de ses romans. Elle écrit avec tant d’émotion que nous les ressentons en même temps que ses personnages. 

Pour terminer, j’aimerais seulement ajouter que si vous avez l’intention de lire ce livre, organisez-vous pour que ce soit dans un moment calme de votre vie, car il risque de faire brasser pas mal d’émotions en vous ! 

Pour acheter ce roman

Confessions d’une célibataire – Tome 1 et 2

Quatrième de couverture

Jeune et jolie, médecin de profession et bien nantie, Séléna a tout pour plaire aux hommes. Elle est pourtant incorrigiblement accrochée à la vie de célibataire. Ses meilleures copines, Ophélie la romantique et Marilou la séductrice, conspirent pour lui faire rencontrer l’homme idéal. Réussiront-elles à jumeler leur amie à ce spécimen si dur à débusquer ? Des rencontres invraisemblables attendent la célibataire endurcie, toutes destinées à la sortir de sa zone de confort. La fin du célibat de leur amie justifiant les moyens, Ophélie et Marilou n’ont plus le moindre scrupule. L’emploi de caméras cachées ou l’organisation de blind dates à l’insu de la principale intéressée sont autant de ruses pour faire de leur croisade un succès. Mais, au final, quel est donc le véritable motif qui pousse Séléna à fuir l’engagement ?

(Seul le quatrième de couverture du premier tome sera dévoilé ici afin de ne pas vous dévoilez le « punch » du deuxième 😛 )

Mon avis

Aussitôt reçu, aussitôt lu ! Quand mon chum a vu le titre il m’a dit : pas sûr j’ai envie que tu le lises celui-là, d’un coup que ça te donnerait des idées ! Hahaha il m’a dit ça en farce évidemment ! Et contrairement à ce qu’il pourrait penser, ça ne m’a pas donné des idées : P J’aime ma vie de maman et de femme mariée hi hi !

Ces 2 premiers tomes sont un pur délice ! J’ai aimé la plume des deux auteures ( parce que ces livres sont bien écrits par 4 mains !) ce doit être spécial de se partager les personnages, et les événements ! En tout cas, moi je n’y ai vu que du feu. Même si j’essayais de trouver des différences entre les chapitres pour essayer de deviner qui de Mélanie ou de Julie avait écrit, je n’ai pas réussi 😛

Parlons un peu des romans, Séléna est une belle femme de 32 ans, célibataire mais qui entretient quand même quelques « relations » dite santé avec certains hommes ! Obstétricienne de métier, elle ne jure que par son célibat, son travail, et le seul homme de sa vie, son Roméo ( je ne vous dis pas qui est Roméo, vous allez devoir le lire pour le savoir : P) J’ai adoré cette femme ! Malgré les prétendants quelle fréquente, elle reste fidèle à soi-même et sa personnalité est très attachante ! Entourée de ses deux meilleures amies, Ophélie et Marilou, elle se fera embarquer plus d’une fois dans des « dates » arrangées qui ne finiront pas toujours très bien ! Pourtant, Séléna ressentira des émotions différentes avec un homme qui lui fera changer sa vision de la vie ! Et si elle était prête à se « caser » pour de bon . MMM rien de facile pour notre belle rouquine !

Au final, les deux premiers toment de « confessions d’une célibataire sont des coups de cœur ! Le second fut un peu plus long à lire seulement parce que j’avais quelque chose de prévu samedi, sinon, je l’aurais dévoré aussi vite que le premier ! La lecture coule facilement, on a beaucoup de difficulté à les laisser deux minutes et les auteures nous laissent sur une note explosive dans les deux tomes ! Vivement le troisième !

Merci aux éditeurs réunis pour ces partenariats !

Pour acheter ces deux romans 

Les contes et légendes de l’île verte ( Tome 1 et 2 )

quatrième de couverture

Tome 1 

A partir d’une trame à saveur historique, les Récits et légendes de l’Ile Verte mettent en scène une insulaire qui raconte un pan de l’histoire d’une époque charnière. Une invitation au voyage sur une île tournée vers un monde d’autrefois. Des aventures aussi humanistes que folkloriques sur fond de légendes fantastiques du premier habitant qui fit naître une île. 

Tome 2

Une rencontre extraordinaire entre la réalité et le monde spirituel. Ce récit offre des vibrations d’amour et de présences entre l’Eveil de la nature et la Conscience, faisant ainsi découvrir la splendeur de la vie qui échappe parfois au regard. Une connexion d’énergies nouvelles qui communique des messages venant des guides de l’île. Un hymne à l’amour émanant du coeur de l’Ile Verte. 

Mon avis

J’ai toujours aimé les contes, du plus loin que je me souvienne, j’adorais quand ma mère et ma grand-mère m’expliquait comment ça fonctionnait dans leur temps ! Tout semblait tellement plus facile qu’aujourd’hui, malgré toutes les technologie qui nous entourent, j’aurais aimé vivre dans le temps de ma grand-mère !

Les contes et légendes de l’ile verte contiennent 2 petit livres, pas très long et très facile à lire. Entrecoupés de souvenirs de la jeune fille et des passages des légendes du premier homme à avoir existé sur l’île, nous sommes transportés avec eux et l’écriture de l’auteure nous permet de fermer les yeux et de pouvoir nous imaginer sur ce lopin de terre verdoyant et aux odeurs salés ! Les passages que j’ai préférés durant ma lecture sont ceux où l’auteure nous ramenait aux manières de vivre du XVIII siècle, la cueillette de patates, la pêche à fascines, les moyens de transport pour se rendre d’un bout à l’autre de l’île, les monuments ancestraux et surtout les fêtes de Noël ! Tout cela m’a permis plus d’une fois de fermer les yeux et de voir à quel point c’est important de reconnaître tout le travail accompli par nos ancêtres !

Finalement, j’ai adoré ma lecture, elle m’a permis de relaxer, de rêver et de prendre le temps d’apprécier ce qui m’entoure ! Il fait bon se plonger dans le réalisme de façon si poétique !

Merci à l’auteure, Caroline Dionne pour l’envoi 

Pour acheter ces 2 romans

   

Les sorcières de Salem T-5 – La danse du chapardeur

Quatrième de couverture

La bataille finale se met en place et les deux camps se préparent avec acharnement. Ed, espion chez les inquisiteurs, aura un rôle important à jouer dans l’issue du combat. Cependant, chez l’ennemi, on le surveille et le soupçonne déjà.

Lors d’une escarmouche menée par des habitants de la clairière, Ezra est gravement blessé par Tituba. Un puissant poison l’empêche de se réveiller et les sorcières de Terwik font tout ce qu’elles peuvent pour le soigner. Abattues, Abigail et Betty craignent de perdre leur ami.

Bientôt, une nouvelle sème l’émoi parmi les sorcières de Salem : leur irréductible village sera la cible de tous les inquisiteurs de la région qui viendront prêter main-forte à Patton. Heureusement, la danse du Chapardeur, exécutée avec brio par la petite Emma, a tout pour faire renaître l’espoir. Plus décidées que jamais, la Confrérie de la Clairière et l’Alliance de Terwik s’organisent pour faire face au conflit. Mais dans cette agitation, Sam disparaît soudainement… 

Mon avis

Quand je me suis rendu compte que j’en étais déjà au 5e, j’ai fait un saut, cette série est tellement bonne et tellement complète qu’on ne se tanne pas ! La confrérie de la clairière n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs, la guerre se prépare contre les inquisiteurs, mais sont-ils vraiment près ?Tituba semblé plus forte et plus cruelle que jamais, elle va tout faire pour faire tomber la confrérie, elle n’a pas peur de blesser et de tuer, cette femme est le genre de personnage que l’on aime détester car sans elle, l’histoire n’aurait pas lieu d’être ! Pour ce qui est des soeurs Parris, l’espoir semble poindre avec la petite Emma qui commence à contrôler ses pouvoirs. En plus de la magie, l’amour aussi est bien présente dans l’air !

  Lorsque je réalise qu’il ne reste qu’un seul tome, ça me fait bizarre, j’ai passé l’année 2017-2018 à attendre la suite de cette série ! Les sorcières de Salem est l’une de mes séries coup de cœur cette année, pour son genre, les lieux ou l’action se passent et les éternels rebondissements qui font en sorte qu’on ne se lasse pas de lire !

Au final, le sixième et dernier tome se laisse désirer, j’ai vraiment hâte de voir la suite et de comprendre certaines choses aussi !  

Merci aux éditions jcl pour ce partenariat

Pour acheter ce livre