Griffin

Quatrième de couverture

« OK, c’est confirmé : un jour, je vais jouer pour les Expos ! »

Les Jeux olympiques de 1976 à Montréal n’ont pas seulement marqué l’histoire du sport, ils ont aussi semé la graine du rêve dans le cœur d’un petit gars de Sainte-Foy.

Comment le jeune Marc Griffin, élevé dans un milieu culturel et sportif effervescent, a-t-il réussi à fouler le même terrain que ses héros, Raines, Carter et Dawson ?

Ce récit touchant et rassembleur dépeint une époque où notre sang était rouge ou bleu, où la musique de Beau Dommage résonnait dans les stades de baseball et où le nom Stastny est devenu québécois.

Un chemin parsemé de rencontres avec des idoles ainsi que de coups du destin où on apprend à perdre, à gagner… et surtout à rêver.

L’avis de dylan

C’est Dylan qui a eu la chance de lire ce roman ! Il était tellement excité… Un livre qui parlait de baseball WOW ! Je crois que ce qu’il a le plus aimé de ce livre, c’est que ce sont des faits, des évènements réels qui se sont passés ! Il était tout fier de me dire que Marc Griffin est devenu un joueur professionnel à l’âge de 19 ans « Imagine maman, si dans 9 ans moi aussi j’étais un joueur professionnel : P » chaque soir, lorsque j’allais lui donner son bisou avant de dormir, il me racontait les exploits de Griffin ! Évidemment, son personnage favori est Marc Griffin et une chose qui l’a impressionné : il a fait les olympiques !

Une belle leçon est ressortie de ce livre pour mon grand garçon… Quand on a un rêve, on se doit d’aller jusqu’au bout afin qu’il se réalise, ne jamais lâcher et se battre pour que notre souhait devienne réalité ! 

Dylan a vraiment aimé son livre de « gars » il l’a lu en une semaine (un petit peu chaque soir) à chaque fois qu’il m’arrive avec un livre terminé, j’en reviens juste pas à quel point il lit vite lol ! Je crois qu’il sera plus porté vers les livres d’actualité, ou les personnages sont ancrés dans le monde réel, et comme c’est un petit sportif en devenir, c’est exactement le genre de bouquin qui fera battre son cœur de lecteur !

Merci aux éditions de mortagne ainsi que Communications julie lamoureux !