Affamée, une histoire de mon corps

Quatrème de couverture

Cet ouvrage courageux et sans concessions est le récit autobiographique de l’auteure. Victime d’un viol collectif à douze ans, elle perd son enfance et son innocence. Elle grandit en taisant ce drame à son entourage. Pour survivre, elle se met à manger. Sans faim. Tout le temps. La nourriture devient son refuge, sa protection, son amie, pour combler son vide intérieur, pour cesser d’être désirable en érigeant une forteresse imprenable autour d’elle. Elle devient obèse. Le livre de Roxane Gay n’est pas un témoignage triomphant sur la perte de poids, parce que le combat à mener contre ce corps refuge, mais aussi prison, est incessant. Parce qu’il est des plus douloureux. Parce qu’être obèse est socialement inacceptable. Pourtant, Affamée n’en est pas moins un triomphe, car à travers l’expérience de Roxane Gay, nous apprenons une leçon fondamentale : nous devrions tous faire preuve de bienveillance envers la réalité du corps des autres et nous réconcilier avec le nôtre.

Mon avis

La semaine dernière, j’ai eu la chance de lire ce petit roman écrit par Roxane Gay ! J’aime beaucoup les récits autobiographiques parce qu’il m’amène à réfléchir sur les problèmes qui nous entourent, mais j’aime aussi beaucoup la profondeur de ces romans ! En effet, Affamée est un livre qui respire la force et le courage ! Je sais que l’auteure ne voulait pas qu’on ait « pitié » d’elle en écrivant ce roman, mais je tiens quand même à lui démontrer à quel point je l’admire d’avoir eu la force d’écrire ce bouquin !

« Affamée, une histoire de mon corps » est une porte ouverte sur l’âme de son auteure. Avec sa plume touchante et percutante, elle nous raconte sa vie avec une sincérité inouïe. Après avoir été victime d’un viol collectif par un garçon en qui elle avait confiance et ses amis, elle a commencé à dégringoler, et c’est là qu’elle a commencé à vouloir devenir indésirable aux yeux des autres.  

Alors que madame Gay nous raconte sa vie, nous sommes aussi portés à réfléchir sur nous, sur notre façon de nous voir, de nous juger aussi ! Notre société est tellement basée sur la perfection, qu’à partir du moment où l’ont dérive de cette « normalité » on ne peut s’empêcher de nous juger et de nous comparer !

Pour conclure, j’ajouterais que ce roman est non seulement une biographie, mais aussi un récit touchant qui nous amène à réaliser à quel point un traumatisme peut changer notre vie d’une façon drastique ! Un bouquin que je recommande fortement !

Merci à edito ainsi qu’à Mireille Bertrand !