non prémédité

Quatrième de couverture

Depuis la séparation de ses parents, Justine essaie tant bien que mal d’améliorer sa relation avec eux et de s’acclimater à ses deux familles recomposées. En grandissant, elle affronte seule les difficultés du quotidien et combat le sentiment qu’elle n’a sa place nulle part.

Puis, le jour de ses seize ans, tout bascule. Ne contrôlant plus rien, elle voit rouge et déchaîne sa colère. Désormais, ses mains sont tachées du sang de sa victime. À jamais.

On la menotte, on la conduit au poste de police. Rien ne va plus. L’heure est venue de faire face à ses actes et d’entendre ces mots qui la glacent de peur : «Justine Lemieux, plaidez-vous coupable ou non coupable aux faits qui vous sont reprochés? »

Mon avis

Une fois de plus, la collection Tabou nous offre un livre touchant, qui vient nous chercher au plus profonds de nos tripes, qui nous fait réaliser à quel point autour de nous il existe des gens, des parents qui sont si centré sur eux même qu’ils ont de la difficulté à voir le mal qui habite leurs enfants… Parce que oui, il y en a, et beaucoup plus que l’on pense… 

Justine aurait pu avoir une belle vie, être heureux et bien entouré même si ses parents se sont séparé, elle aurait pu découvrir en chacun d’eux, une nouvelle famille, bonnes personnes et de nouveaux amis… Mais ce ne fut pas le cas… elle a accumulé les mauvaises expériences, les anniversaires ratés, et puis un jour une goute a fait déborder le vase, elle a explosé et s’est déchainé, et elle est allée trop loin… beaucoup trop loin…

L’histoire est racontée entre le présent et le passé, Justine raconte tous ses anniversaires à son tuteur, en qui elle découvre un nouvel ami, quelqu’un en qui faire confiance et à qui raconter ce qu’elle a vécu ! Malgré l’acte qu’elle a commis, celui-ci l’écoute, la conseille et lui fait beaucoup de bien ! Au cours de ces rencontres, Justine finira par comprendre que ce qu’elle a fait est impardonnable, mais qu’elle a tout de même le droit au bonheur.

Un autre bon livre de la collection tabou ! J’en ai appris un peu plus sur la justice juvénile et les centres jeunesses. J’’ai aussi ressenti de l’empathie devant cette jeune femme courageuse malgré ce qu’elle a vécu, forte aussi d’avoir dû affronter tout cela seul.

Merci à 

Pour acheter ce livre :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *