Jean Béliveau, la naissance d’un héros

Quatrième de couverture

Automne 1949. La construction du nouveau Colisée annonce l’entrée de Québec parmi les villes majeures du hockey en Amérique du Nord. Au même moment, un géant de six pieds et trois pouces s’amène dans la capitale pour y poursuivre sa jeune carrière de hockeyeur. Né à Trois-Rivières et élevé à Victoriaville où il effectue ses premières armes dans le sport, Jean Béliveau fait rapidement la fierté des partisans des Citadelles de Québec, puis des As de Québec. Ses exploits sur la glace sont bientôt soulignés à la grandeur du pays. Et déjà, celui qu’on surnomme « Gros Bill » impression par son charisme et son humilité.

Mon avis

Je me souviens comme si c’était hier, les soirs où je me couchais et que j’entendais la petite musique qui annonçait le début du hockey, les animateurs qui criaient « C’EST LE BUT » ou encore mon père qui criait « yessss » lorsque le Canadien comptait ! Encore aujourd’hui, quand j’entends la fameuse petite musique d’un début de match ça me rend nostalgique !

Oui, nous demeurons en Ontario, mais nous sommes des fans des Canadiens de Montréal de la pointe des cheveux jusqu’au bout des orteils ! Quand j’ai vu le livre de Jean Béliveau, je n’ai pas pu m’empêcher d’en faire la demande à ma merveilleuse attachée de presse… Pour moi, mais aussi pour mes fils et même mon père qui le feuillètera à noël ! « Jean Béliveau, la naissance d’un héros » est sans aucun doute un super livre pour tous les fans de hockey ! On y retrouve son parcours, sa jeunesse, par quoi il est passé afin de devenir le grand joueur de hockey qu’il est devenu, mais aussi de superbes images de ce grand homme !  

Ce livre est un véritable petit bijou, mon fils s’est même dit qu’il pourrait faire une recherche en classe un jour sur Jean Béliveau, qu’il aurait l’ouvrage parfait pour trouver plusieurs informations qui intéresseraient ses amis !

Merci à :

Pour vous procurer cet ouvrage :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *