Bilan Octobre 2017

Bilan Octobre 2017

OUfffff, quel mois d’octobre ! Comme vous le savez déjà tous ( enfin presque ) Je me suis fait opérer en aout et je dois maintenant prendre des hormones pour le reste de ma vie ! presque 3 mois post-op, je suis dans le pic du fatidique moment où la médication fait effet comme il faut… ou pas… Malheureusement pour moi elle fait effet, mais ma dose n’est pas encore ajustée… Je crois que c’est probablement la raison de mon burnout de lecture… En fait ce mois-ci j’ai eu plein d’effet négatif, nausée, fatigue, perte de poids, jamais faim… ce n’était définitivement pas mon meilleur mois ! Bref, je n’ai pas encore vu mon médecin alors mes hormones me joue encore des tours, alors j’essaie de prendre ça mollo quand même, mais je réussis à trouver le juste milieu… Un peu de lecture, un peu de tricot et je prends aussi du temps pour faire des choses que je n’ai pas fait depuis longtemps, écouter un film ou une émission. C’est comme si j’avais besoin de changer souvent d’activité.

Bref, mise à part ce petit détail déplaisant, j’ai fait de belles lectures au mois d’Octobre autant pour moi-même qu’avec mes 4 amours ! Un total de 8 livres pour moi, et 3 livres avec mes cocos ! Malgré ma petite baisse j’ai quand même apprécier toutes mes lectures ! De plus, j’ai reçu pleins de livres qui me font énormément envie ! Dont un que je ne sais même pas qui me l’a envoyé :O ! Le mois de Novembre sera fort côté lecture 😀 Avec le froid qui débute j’apprécie mes petits moments au chaud avec mon livre et un bon café !

Pour terminer, je n’ai pas été choisi ni pour Gallimard, ni pour Collection R. Canada… grosse déception sur le coup mais avec du recul je me dis que c’est correct ! Je ne suis peut-être pas la meilleure chroniqueuse mais l’amour de la lecture est plus fort que tout ! Je vais me retrousser les manches et essayer de trouver encore plus d’idée intéressante afin de me démarquer. Et puis, ce n’est pas comme si je n’avais pas de bons partenaires car de mon avis à moi, j’ai une brochette extraordinaire de relationniste de presse et de maisons d’éditions ! Et en passant je les remercie un million cinq cent mille fois de me faire confiance et de me permettre de lire tous ces merveilleux livres !  

Alors c’est ainsi que se termine le mois d’octobre !

Sur ce,  je vous souhaite à tous un merveilleux mois de novembre remplis de lecture enrichissante et plaisante !

Le livre est comme une grotte un peu magique que chacun explore avec sa propre lumière intérieure pour y chercher sa vérité. Janine Boissard , Une femme réconciliée, Livre de Poche,1988

La fin de ma faim

En partenariat avec :

Quatrième de couverture

L’histoire de Gabrielle n’est pas uniquement celle d’une maladie, ni celle d’une fille normale qui, un jour, faute de manger, est devenue anormale. Son récit témoigne d’un combat qui se poursuit encore au quotidien.

Alors que sa vie ne devait être que voyages et découvertes, le chagrin et l’angoisse se sont faufilés en elle, jusque dans son sommeil. Malgré ses amitiés sincères et son amour des autres, la jeune femme a ressenti une profonde haine d’elle-même. Ainsi, les pages de ce livre ont la texture des draps usés des hôpitaux qu’elle a dû fréquenter, et leurs mots sont empreints d’autant de larmes que de rires.

En nous confiant son parcours, Gabrielle décrit l’obsession et la peur que provoque l’anorexie, tout en gardant son humour et sa pleine lucidité. Elle souhaite sincèrement que son récit aide à comprendre et à prévenir la maladie, mais surtout, surtout, qu’il parvienne à redonner espoir.

Mon avis

Encore un bon livre qui nous fait prendre conscience de plein d’affaire ! Le genre de bouquin que quand tu l’as terminé tu remercies le ciel de n’avoir jamais eu de problèmes de ce genre, mais que tu voudrais donc pouvoir aider tous ceux et celles qui se battent à tous les jours avec cette maladie. Mais malheureusement même si on voudrait bien les aider, la seule personne capable de changer quelque chose est la personne elle-même !

Ce que j’ai le plus aimé de ce livre, c’est que l’auteur nous ouvre carrément son cœur et son âme, elle s’est littéralement déshabillé devant nous, ses craintes, ses peurs, ses espoirs et sa force, elle nous offre son histoire comme si nous étions assise dans son salon à l’écouter la raconter. 

L’histoire est séparée en deux parties, la première partie concerne son anorexie, sa descente, les moments où elle pense avoir le contrôle, elle est déterminée à combattre son envie de manger, elle ne se rend pas réellement compte qu’en faisant cela, elle se fait du mal. Puis arrive le moment où elle comprend ce qui se passe, la deuxième partie décrit son rétablissement, les moyens qu’elle a pris pour s’en sortir, les gens qui l’ont aidé et qui l’ont supporté dans sa douleur. On comprend que la lutte est loin d’être gagné, mais qu’elle va tout faire pour réussir à remporter son combat !

Avec son roman, Gabrielle nous démontre ce que c’est réellement la vie d’une anorexique, elle fait le point sur ce qui les tracasse, ce qui leur fait peur et comment ça se passe réellement dans leur tête ! Assez pour comprendre que cette maladie ne se guérit pas du jour au lendemain ! Madame Izaguirré-Falardeau à sut faire preuve d’une résilience hors du commun ! Se relever après une descente aussi brutale est la preuve d’une force incroyable !

En conclusion, ce fait vécu fut un livre extrêmement touchant et difficile à lire mais tellement magnifique à la fois car la fin nous donne envie d’en connaître plus sur son histoire, de savoir où elle en est aujourd’hui ! Je crois qu’avec son roman, elle réussira à démontrer aux personnes anorexiques qu’il y a toujours moyen de vaincre ce genre de maladie ! Si je l’avais en face de moi j’aimerais lui dire que son récit m’a touché et que je l’a félicité pour son courage et sa volonté… de vivre !

Pour acheter ce livre :

Sisterhood – Vengeance à temps partiel

En partenariat avec :

Quatrième de couverture

La vie est totalement injuste. La majorité des femmes le savent, mais que peuvent-elles y faire ? Des miracles… si elles font partie du Sisterhood. Dévastée par la mort tragique de sa fille frappée par un chauffard fou qui a bénéficié de l’immunité diplomatique, la richissime Myra Rutledge décide de former un cercle secret : le Sisterhood. Ce groupe réunit sept femmes fort différentes les unes des autres, mais partageant une colère noire découlant de préjudices dont elles sont victimes. Elles se donnent comme objectif de se faire justice elles-mêmes… et la fin justifie les moyens ! Si dans l’adversité certaines s’écrasent, d’autres se relèvent et passe à l’action – ou partent à la guerre ! Présentant des héroïnes fortes, les unes dans la fleur de l’âge, les autres plus matures et ayant une longue expérience de vie, la série Sisterhood s’adresse à un très large lectorat féminin constitué de lectrices de 30 ans jusqu’à 70 ans et plus.

Mon avis

Aujourd’hui, nous sommes témoins de plusieurs sortes de crimes qui sont souvent ( trop souvent ) mis de côté pour des raisons parfois difficiles à concevoir ! Meurtres, délit de fuite, viol et j’en passe.

Myra est sur un petit nuage, le jour de sa fête, elle retrouve au restaurant sa fille Barbara ainsi que sa fille adoptive Nikki, alors que Barbara lui annonce une grande nouvelle qui la réjouit, un terrible drame s’abat sur elle ! Myra sera anéantie et sera incapable de sortir de sa torpeur. Malgré toutes ses bonnes volontés, même Nikki ne sait plus quoi faire pour la soulager. La seule chose qui pourrait l’aider est :  que justice soit rendue…

Dans ce roman, nous sommes aux premières loges d’une histoire de femmes qui demandent justice ! En fait, elle ne le demande pas, elles se font justice carrément, et elle ne passe pas par 36 chemins pour arriver à leurs fins ! Grâce à Myra, à Charles et à Nikki absolument tout leur semble possible, peut-être réussiront-elles à se rendre justice, mais aussi à retrouver la paix dans leur âme et dans leur cœur ?

Les 7 femmes sont brisées chacune à leur façon, mais le lien qui les unis est plus fort que tout ! Malgré le fait qu’elles étaient de pures inconnues au départ, elles réussissent à se faire confiance et à s’entraider l’une l’autre ! La vengeance sera douce… ou peut-être pas, mais une chose est sure, elles ne laisseront pas les criminels filer aussi facilement !

Chick-lit, histoire d’amour, drame et suspense voilà ce qui définirait parfaitement ce livre !  J’ai très hâte de lire la suite, et voir où tout ceci va les mener !

Pour vous procurer ce livre

Les Eternels – Le don

 En partenariat avec :

Quatrième de couverture

Moi, un ange ? C’est impossible, maman ! – Eh oui, ma Stella ! Tu as hérité du même don que moi. Et, maintenant, tu dois apprendre à t’en servir. Tu iras dans une école spéciale où on t’enseignera à prendre soin des humains. Mais tu devras être très prudente ! Personne ne doit deviner ce que tu es réellement… *** Stella découvre ainsi le monde fascinant des éternels. Elle s’y fait des amis, mais aussi des ennemis dont elle devra se méfier. Manipulé par les forces du mal, quelqu’un autour d’elle devient très menaçant Mais qui ? Pour se protéger, la jeune fille décide de mener son enquête seule. Quel courage ! Stella parviendra-t-elle à voler de ses propres ailes, dans cet univers inconnu ? Les Eternels est une collection de livres qu’il est possible de lire dans l’ordre ou pas, pour le simple plaisir de nous évader du quotidien pendant quelques heures et d’ouvrir notre coeur à la magie des anges qui nous entourent !

Mon avis

Premièrement, j’aimerais vous dire que la couverture est tout simplement sublime ! Voir un livre comme celui-ci dans une librairie je pense que je l’achèterais juste pour ça ! Mais ce qui est encore plus merveilleux, c’est que la couverture est à l’image du livre à 100 %. Tout en douceur, on fait connaissance avec Stella, sa mère, et leurs grands secrets ! Et si les anges étaient véritablement parmi nous, à essayer de contrôler le mal qui règne sur terre ?

L’action commence assez rapidement, aucun répit pour la jeune et douce Stella ! Elle apprend très vite sa destinée et ce qu’elle est réellement, puis elle introduira sa nouvelle école avec des cours de vol, de jeux vidéo, d’infiltration, Stella en apprendra de toute sortes dans son nouveau rôle, nous rendant même parfois jaloux de son parcours scolaire !   Malgré son entrée précipitée dans le nouveau monde auquel elle appartient, elle devra essayer de faire confiance aux gens qui l’entourent et elle devra se fier à son seul bon jugement ! nouvelle école, nouveaux amis, toutes des choses auxquelles elle est habituée, mais la jeune fille n’en sera pas plus tranquille… 

Lorsque j’ai commencé ma lecture, Lindsay m’a demandé si ce serait un livre qu’elle pourrait lire, évidemment la couverture lui a plu énormément. Je lui ai dit que probablement que oui ! Après l’avoir terminé je suis encore plus certaine de ma réponse, je suis certaine que ce livre plaira autant aux plus jeunes, qu’aux plus grands ! Pour mon premier livre de Priska Poirier j’ai été très choyer ! En plein mon style de livre ! Son écriture est franche et fluide ! J’ai beaucoup aimé ma lecture et j’ai hâte de lire la suite !!!

Pour acheter ce livre :