Le pacte

En partenariat avec 

Quatrième de couverture

Linden, Stéphanie et James sont les trois meilleurs amis du monde.

Linden est en train de devenir pilote d’hélicoptère, Stéphanie a créé sa marque de vêtements et ouvre sa première boutique, et James possède un bar. Ils habitent San Francisco, ils sont jeunes, ils sont beaux et ont beaucoup d’amis et de projets.

Un soir réunis dans le bar de James, Stéphanie et Linden vont faire un pacte. S’ils n’ont pas de relations sérieuses à 30 ans, ils se marieront. Au début, c’était marrant et sympa, mais au fil des années et des relations instables qu’ils vivent chacun de leur côté, le pacte va prendre de plus en plus d’importance dans leur vie.

Pourront-ils préserver leur amitié ?

Mon avis

Avant de commencer ma chronique j’aimerais vous raconter une petite histoire…

Lorsque nous avions 14-15 ans, moi et mon meilleur ami avions fait un genre de pacte… Si nous étions seuls lors de notre bal de finissant, nous devrions y aller ensemble, c’était logique au fond, on était les meilleurs amis du monde, il me connaissait comme si j’étais sa sœur et vice-versa de mon côté ! Nous étions toujours ensemble ! On avait même été de jeunes amoureux 2 fois à l’époque…  Par la suite, lorsque mon cœur battait pour lui, il avait une copine et lorsque j’avais un copain, c’était lui qui en pinçait pour moi… Bref un peu avant notre bal de finissant, nous étions tous les deux en couple, mais quelques jours avant le grand évènement, tous deux nous étions redevenus célibataires, donc nous sommes allés au bal du secondaire 5 ensembles… Et savez-vous quoi ? Aujourd’hui cet homme, mon meilleur ami est devenu mon mari, nous avons 4 merveilleux enfants ensemble et nous sommes amoureux comme au premier jour ! Si je vous ai raconté ça, c’est parce que lire ce livre m’a rappelé à quel point parfois nous devons écouter notre cœur et foncer lorsque celui-ci nous dicte quelque chose !

Quoique les deux personnages concernés soient plus âgés que nous, « le pacte » ressemble drôlement à notre histoire, avec le côté érotique en moins :P. Linden est fou amoureux de Stéphanie depuis longtemps, mais il n’a jamais osé lui avouer, Stéphanie de son côté trouve Linden complètement charmant, sexy et elle aimerait bien pouvoir conquérir son cœur aussi, mais elle ne laisse rien paraître ! Chacun de leur côté ils additionnent les relations amoureuses et les histoires d’un soir, jusqu’à cette fin de semaine où 3 couples se retrouveront dans un petit chalet ! Les deux seront accompagnés de leurs amants du moment, mais quelque chose va changer entre eux, un gage qui semblait pourtant inoffensif viendra tout chambouler ! Et si au fond ils étaient faits pour être ensemble ? Le fameux pacte qu’ils ont fait il y a quelques années se verra-t-il respecter ? De plus, il y a aussi James, qui pourrait faire toute la différence !

Ce que j’ai apprécié le plus dans ce roman, c’est qu’à chaque chapitre, nous changeons d’interlocuteur, tantôt nous voyons la vie sous l’œil de Stéphanie, et l’instant d’après c’est Linden qui nous raconte son histoire ! De plus, Karina Halle à une plume fantastique, chacun des passages, et des émotions est décrit de sorte que je pouvais parfaitement m’imaginer la scène ainsi que ressentir les émotions de ses personnages ! J’ai facilement pu mettre une image sur chacun des visages !

Finalement, de l’amour pur, un triangle amoureux ainsi qu’un brin d’érotisme font de ce roman une magnifique découverte. (Surtout que je viens de me rendre compte qu’il y avait une suite !!!) J’ai dévoré ce roman en moins d’une journée ! À chaque chapitre je ne désirais qu’une seule chose, que Stéphanie tombe dans les bras de Linden…  Ai-je vu mon souhait se réaliser ? Ce sera à vous de le découvrir !

Pour vous procurer ce livre

 

 

 

 

À la croisée des mondes T-1 Les royaumes du Nord

Quatrième de couverture

À la croisée des mondes est une grande histoire en trois parties, qui entraîne ses lecteurs à travers trois univers à la fois proches et différents du nôtre. Voici cette grande histoire, animée d’un souffle puissant et d’un imaginaire éblouissant. Un chef-d’œuvre à lire et à relire à tout âge.

Tome 1: Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l’atmosphère confinée d’une prestigieuse université anglaise, est-elle l’objet de tant d’attentions? De quelle mystérieuse mission est-elle investie? Lorsque son meilleur ami, Roger, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays, elle n’hésite pas à se lancer sur ses traces… Un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde.

Mon avis

Tout d’abord, j’aimerais spécifier que cette série m’interpellait depuis longtemps, je ne sais même pas pourquoi je n’avais pas encore sauté dessus ! Quand j’ai su que le premier tome avait été choisi par Gallimard afin de recruter de nouveaux blogueurs, j’ai saisi l’occasion afin de tenter ma chance pour que cette maison d’édition accepte de devenir l’un de mes précieux partenaires ! J’ai donc commandé l’intégrale de la série, une belle brique de 1025 pages et au final, ce fut pour moi un vrai délice que de découvrir cette magnifique trilogie ! 

Dans le premier tome, c’est-à-dire : Les royaumes du Nord, nous faisons connaissance avec Lyra, une jeune fille curieuse, espiègle et très intelligente, ainsi qu’une panoplie de personnages fort intéressants ! Quoiqu’ils soient plusieurs, on réussit à s’y retrouver sans trop de difficultés ! L’auteur nous intègre tranquillement dans son monde, qui soit dit en passant est extraordinaire ! J’adore les livres fantastiques ainsi que les auteurs de ce genre, car ils semblent avoir une telle facilité à nous faire découvrir le fin fond de leur imaginaire, c’est fascinant ! 

Dès les premières pages, j’ai été hypnotisé par l’histoire de Lyra, une fillette courageuse qui ferait n’importe quoi pour aider ses amis ! Je m’y suis immédiatement attaché ainsi qu’à tous les personnages qui y sont liés de près ou de loin, Iorek est sans aucun doute devenu mon préféré avec ses airs de gros grognon au cœur tendre. De plus, qui ne voudrait pas d’un ours comme ami ?

Tout au long du Roman, l’action est au rendez-vous ! Que ce soit de la bagarre, des rencontres inopportunes ou des sauvetages, nous en avons pour notre argent ! J’aime quand le livre que je lis n’a pas trop de temps mort, ça me permet de rester accrocher et Philip Pullman a su parfaitement doser afin de nous garder captiver tout au long de ce premier tome !

L’histoire, l’action, les personnages, la dynamique, tout est parfait, mais j’ai une petite préférence en ce qui concerne les daemons. Ces petites bestioles qui peuvent changer de forme au gré de leurs envies, ou afin d’aider leurs « humains » dans des circonstances dangereuses. Ainsi, jusqu’à ce qu’il devienne adulte, son daemon peut changer d’apparence, mais ensuite, il prendra un aspect définitif jusqu’à la fin de sa vie ! J’ai adoré les liens qui les unissaient, la façon dont monsieur Pullman nous fait ressentir toutes les émotions qui les lient l’un à l’autre est tellement puissante que j’avais l’impression d’en avoir un moi aussi !

Finalement, les « Royaumes du Nord » est sans aucun doute un énorme coup de cœur ! Probablement même sur le point d’accoter ma série préférée, « Harry Potter » ! Une histoire qui mélange la magie, la fantaisie, la religion et la science, est sans contredit, un mélange explosif ! Philip Pullman a su nous donner une des plus belles trilogies dans le monde de la littérature fantastique. Un univers original, inventé de toutes pièces, un domaine dans lequel l’auteur est maître, car nous retrouvons aucun élément déjà vu à ma connaissance ! Tous les amateurs de ce genre se verront rassasiés après l’avoir lu !

Pour vous procurer ce livre

 

Le début de la fin – Tome 4 – Dynastie lunaire

*** Merci à Ellen Vaillancourt pour le partenariat ***

Quatrième de couverture

Notre retour précipité au Québec nous plonge tête première dans un problème de taille, les loups-garous se meurent…

Affairés à déceler la source de contamination de leurs malaises, nous découvrons l’ampleur du savoir magique de Tria et Leo, qui, quoi qu’autodidactes, sont magiquement beaucoup plus expérimentés que nous le sommes, ce qui provoque une certaine mise à niveau accélérée de nos apprentissages… une expérience traumatisante en soit! Malgré tous nos tracas et notre formation afin de devenir de parfaits lycanthropes, la vie nous donne des leçons importantes et nécessaires pour nous seconder dans notre futur si incertain: l’écoute, l’acceptation et l’amour.

Mon avis

Une fois de plus, j’aimerais remercier Ellen de m’avoir envoyé son quatrième tome de sa série, qui est un grand coup de cœur pour moi !

Le début de la fin est une série qui me surprend de plus en plus à chaque tome ! À l’aube de ce petit dernier, je crois que j’ai découvert qui était mon personnage préféré ! Pam… J’adore sa façon de penser, son petit côté entêté ! J’aimerais tellement pouvoir un jour voir cette série portée au grand écran, ce serait comme le jour de Noël !!!

Dans ce quatrième opus, nos 4 petits protégés se retrouvent dans la zone des Loup-Garou, moi qui suis une fan incontestable de Jacob dans Twilight, me voilà bien gâté. De plus Nash, un nouvel arrivant, semble être tout à fait mon genre d’homme 😛 Beau métis, musclé aux yeux bleus en plus ! Bref, cet homme fera chambouler la vie de Pam et lui en fera voir de toutes les couleurs !

Quoique nos 4 acolytes, ainsi que tous ceux qui se sont joint à eux, semblent insubmersible, encore une ombre se pointe au tableau… Les jumeaux maléfiques continuent de rendre leur vie difficile ! Réussiront-ils à supprimer la menace ? Le peuple des loup-garou seront-ils aussi enclins à se ranger de leur côté ? C’est ce que vous découvrirez dans ce 4 ième tome du début de la fin !

J’aime beaucoup le style d’écriture d’Ellen, c’est une auteure de chez nous et ça paraît ! Lorsque les personnages parlent, c’est comme si je les entendais, il n’y a aucun artifice, c’est clair, c’est doux et on y croit !

Je me répète peut-être, mais si vous n’avez pas encore commencé cette série, vous devez absolument la lire ! De l’action à volonté, des descriptions à couper le souffle, Ellen nous offre une fois de plus un vrai petit chef d’œuvre littéraire ! Une auteure à découvrir, une série à dévorer rien de moins !  

Finalement, la seule déception que j’aie encore une fois, c’est de ne pas pouvoir continuer de lire ! Je crois que lorsque je vais enfin mettre la main sur le dernier tome de la série, je vais assurément relire tous les autres afin de bien m’imprégner de l’histoire ! Tout comme Harry Potter, je ne crois pas me tanner de les relire plusieurs fois !

Pour vous procurer ce livre 

On n’a juste une vie à vivre

 

Merci aux Éditions de mortagne et À Julie Lamoureux pour le partenariat

Quatrième de couverture

On peut dire que la fin vingtaine me va plutôt bien ! Je suis enseignante au Cégep de Sainte-Foy, j’ai trois amies formidables (et célibataires comme moi !) qui partagent mes passions et mes folies, et j’habite dans le splendide Vieux-Québec. Mais, comme la vie est souvent pleine de surprises, une épreuve de taille m’attend.

Un événement tragique fait basculer mon univers, ce qui me pousse à me questionner. Est-ce vraiment la vie dont j’ai toujours rêvé ? Où ai-je bien pu ranger mes ambitions de jeunesse ? Autour d’un énième café, au petit matin, mes copines et moi faisons un pacte : celui de profiter de chaque moment, de vivre chaque jour comme si c’était le dernier. Carpe Diem…

Me voilà donc en route vers Toronto, armée de mes cahiers de dessin et de ma bonne humeur légendaire, prête à me tailler une place dans le monde de la mode. Dès mon arrivée, j’élabore un plan de match pour devenir Gaëlle, la créatrice bientôt célèbre !

Mon seul problème : je ne connais personne dans cette nouvelle ville. Ce à quoi je vais remédier rapidement en trouvant un appartement à partager avec cinq (!) colocs. Heureusement qu’il existe les take-out chinois pour aider mon moral ! Et les beaux grands garçons bien bâtis aux yeux perçants pour aider ma libido… Mais je m’égare !

Vous avez ma parole : aucune distraction ne m’empêchera d’atteindre mon but ! 

Mon avis

Quel bon petit livre parfait pour un rétablissement ! On n’a juste une vie à vivre est le genre de livre qui fait rêver ! 3 filles qui décident du jour au lendemain de réaliser un de leur rêve le plus fou ! Chacune de leur côté, elles partiront pour l’aventure ! Une aventure qui ne sera pas de tout repos pour certaine et feront réaliser de grandes choses pour d’autres ! Qui n’a jamais rêvé de tout mettre de côté afin de réaliser un rêve !

Quel bonheur de retrouver Gaëlle à quelques heures de chez moi, la ville de Toronto sera pour elle un nouveau départ, la tour du CN, Niagara falls, les boutiques fabuleuses sur la grande rue principale, le Rogers Center et sans oublier le fameux quartier chinois ! C’était comme si j’étais avec elle lorsqu’elle vivait ses premières fois ! (Bon pas tout le temps quand même 😛 ). Mon personnage préféré est sans aucun doute Wu, un homme très coloré et extraverti qui deviendra un grand ami pour Gaëlle, il lui fera vivre beaucoup d’émotion ! JE L’ADORE !!!!

Pour un premier livre, Marie-Eve Roy s’en sort à merveille ! Une plume franche, et directe, j’adore la personnalité qu’elle donne à ses personnages ! L’humour et les répliques sont extra ! Un petit côté glamour, avec une touche de sexualité bien dosée je pense que l’auteure pourra réaliser de grandes choses au cœur de la chick-lit québécoise !

Ceci dit ce n’est pas donner à tout le monde de pouvoir se lever un matin, de partir vers l’inconnu afin de réaliser son rêve le plus fou, mais comme l’imagination est à la portée de tous, Madame Roy nous l’offre sur un plateau d’argent ! J’espère que ce ne sera pas le seul livre de cette auteure que j’aurai eu la chance de lire !

Pour vous procurer ce livre