Les sorcières de Salem T1-Le souffle des sorcières

En partenariat avec Les Éditions JCL

Quatrième de couverture

Automne 1692

Dans un petit village près de Boston, Abigail et Betty mènent une vie tranquille. Tout bascule lorsque leur père Samuel Parris, engage une nouvelle domestique nommée Tituba. D’étranges événements semblent se produire en la présence de cette femme mystérieuse : des portes qui claquent toutes seules, des bougies qui s’éteignent… Et quand une épidémie de choléra vient secouer le village, un climat de peur s’installe.

La sorcellerie est dans tous les esprits. Une délégation d’inquisiteurs arrive à Salem et les arrestations commencent. À la fois intimidées et impressionnées par leur domestique, qu’elles soupçonnent d’être une sorcière, Abigail et Betty se découvrent elles-mêmes des pouvoirs magiques qu’elles peinent à contrôler.

Tituba prendra les deux jeunes filles sous son aile et leur enseignera les rudiments de la magie. Bientôt, d’autres femmes à Salem apprennent qu’elles ont aussi le « souffle des sorcières », ce qui enflamme l’inquiétude générale dans le village et fait se multiplier les condamnations pour sorcellerie.

Mon avis

Les sorcières de Salem de Millie Sydenier est la toute première série que je commence sur ces histoires qui hantent la ville de Salem depuis toujours ! Et je suis totalement envoûté par ce tout premier roman ! Non seulement ce sont les Éditions JCL qui me l’ont offert, mais en plus quand ils m’ont envoyé le titre du livre avec la description, c’est la page couverture qui m’a fait sauter dessus ( Ben non je n’ai même pas lu la description une fois de plus : P) 

L’univers des sorcières m’a toujours fascinée ! Depuis toute jeune, la ville de Salem m’a toujours intrigué ! Qui n’aimerait pas aller visiter cette ville où tout semble avoir commencé ? Passionnée de livres fantastiques et d’histoires de vampires, de sorcières et tout ce qui touche le paranormal, je ne pouvais pas passer à côté de cette série ! De plus je suis super énerver d’apprendre que cette série est en fait une réédition ! Si je ne me trompe pas 6 livres sont déjà sorti aux Éditions « LER ». Après ce premier tome je vous garantis que toute la série se retrouvera dans ma bibliothèque à mesure que les nouvelles éditions sortiront ! 

Alors vous connaissez mon avis, parlons un peu du livre ! L’auteure a sue me transporter en 1692, avec ses personnages, les habits, les coutumes et les expressions de ce temps ! J’ai beaucoup aimé les personnages, les filles Parris, Ezra le prétendant d’Abigail, que j’espère retrouver dans le prochain tome, Tituba, la nouvelle domestique dont on ne connaît pas trop les intentions. D’ailleurs il est plutôt difficile de savoir si l’on peut lui faire confiance ! Je ne connaissais pas cette auteure et je compte bien la suivre afin de découvrir si elle sortira une autre série de ce genre ! 

Finalement les sorcières de Salem sont effectivement un grand coup de coeur ! Je l’ai lue en une journée et je n’ai pas pu le fermer avant d’avoir lu le mot de la fin ! C’est le genre de série qui viendra accoter mes dernières séries coup de coeur et je suis très heureuse d’avoir pu le découvrir grâce aux Éditions JCL !

*** Un immense merci aux Éditions JCL pour l’envoi ***

 

Pour vous procurer ce livre :

Sang de pirate T4- Confrontations *Finale*

*** ATTENTION ATTENTION ***

Pour tous ceux et celles qui n’auraient pas lu les 3 premiers tomes, cette chronique risque de vous dévoiler quelques spoilers bien malgré moi ! Si vous ne l’avez pas encore lue, que la piraterie vous intéresses alors foncée sans tarder et ne lisez pas cette chronique 😛  

En partenariat avec Les Éditions de Mortagne et

communications Julie Lamoureux

Quatrième de couverture

Enfant, Sax devait être sacrifié pour protéger le passage entre son monde et un autre. Sauvé de la mort par une sorcière, il devient le pirate le plus recherché des mers d’Alstrass. Mais l’ampleur de ses pillages et la renommée qui l’accompagne ne suffisent pas à lui faire oublier son désir de vengeance. Pour l’assouvir, il dissimulera sept trésors et créera sa propre légende.

Près de trois siècles après la mort du pirate, en dépit d’une carte accessible à tous, les butins narguent toujours les chasseurs de trésors. Ils ne peuvent être retrouvés qu’avec l’aide de Kaléïdes. Ces humains nés hybrides ont le don de contrôler certaines espèces animales. Et ces êtres sont tout aussi rares que convoités.

Traquée par les chasseurs de primes, Tiss se croyait en sécurité sur Le Kelpie. C’était sans tenir compte de la méfiance de Dinar à son égard et de son acharnement à découvrir la vérité. Devra-t-elle encore fuir ? Pour aller où, alors que L’Hydre et son capitaine maudit sont également sur ses traces ?

Hanté par leur rencontre en pleine mer, Maksim cherchera sans relâche à retrouver Tiss, convaincu que la jeune femme navigue vers le sixième emplacement. Toutefois, la route jusqu’au sommet du volcan en éveil sera ardue et les mauvaises surprises, nombreuses. Mais il est prêt à risquer sa peau pour damer le pion à Grévec et enfin assouvir sa vengeance.

Sur Alstrass, quatre trésors restent toujours à découvrir. L’heure est maintenant au règlement de comptes, et les erreurs du passé ne demeureront pas impunies…

 Mon avis

Bon alors vous savez déjà que cette série est dans mes mégas coup de cœur, eh bien je vous apprends aujourd’hui que suite à la grande finale elle demeure dans mes coups de cœur sans hésitation ! J’étais tellement contente de pouvoir enfin retrouver Tiss et Maksim ! Et encore plus de voir la tournure que prend l’histoire ! Je ne veux pas trop vous en dire mais dans ce quatrième et dernier opus, nous verrons nos deux héros plus souvent ensemble, ce qui nous ravit ! Après les obstacles que Tiss a affrontés, elle reprend du poil de la bête et reprend sa place dans ce monde qui lui appartient ! Pour ce qui est de Maksim, il reprend lui aussi rapidement les rênes de sa vie !

Après 4 tomes, je me suis beaucoup attaché à ces deux personnages et aux autres qui les entourent, même les méchants avaient un petit je ne sais quoi qui a fait en sorte que j’avais hâte de découvrir ce qu’il adviendrait d’eux ! Pas une seule fois je n’ai été déçu par la tournure des évènements. Et que dire de la fin. Eh bien je n’aurais pas pu espérer mieux… quoique j’en aie surement pris quelques tomes de plus, mais ça c’est seulement pour mon plaisir personnel. Maintenant que la saga est terminée, je me plais à imaginer d’autres courses folles aux trésors avec mes protagonistes préférés !

Une fois de plus, Élisabeth nous démontre à quel point elle est maître de son histoire, les créatures, les mondes, les races ainsi que les prénoms de ses personnages, tout est unique en son genre ! Après fille de lune, elle nous prouve qu’elle n’a pas fini de nous en faire voir de toutes les couleurs avec sang de pirate ! Piraterie et sorcellerie se mélangent à la perfection dans cette histoire de quête de trésor ! 

Finalement, pour ceux et celles qui ont lu cette chronique mais qui n’ont pas encore plongé dans les aventures des trésors de Sax, je vous conseille très fortement de vous laisser emporter par la vague ! Nous avons des petites perles comme auteur(e) au Québec et Élisabeth en fait parti ! Merci une fois de plus pour cette magnifique série ! Je ne vous mentirai pas qu’elle devrait me suivre cet été afin de la relire une seconde fois d’une traite ! 

*** Merci aux Éditions de Mortagne et à Julie Lamoureux pour l’envoi ***

Pour vous procurer ce livre :

 

Jusqu’au bout

 

En partenariat avec Hachette Canada

Quatrième de Couverture

Elle croyait participer à un jeu. Elle ne pensait pas que ça irait aussi loin…
Ils sont douze à participer à un challenge de survie en pleine nature sauvage, dans un coin reculé de la côte est des États-Unis. Tous ont été prévenus : ils seront mis à l’épreuve jusqu’aux limites du supportable. La faim, la solitude, l’épuisement physique et psychologique… Mais au fur et à mesure que Zoo, l’une des candidates, avance dans son périple, le doute s’insinue dans son esprit. Ces villages déserts, ces pièges de plus en plus vicieux, ces accessoires d’un réalisme déroutant : s’agit-il vraiment d’une mise en scène parfaite ? Que se passe-t-il loin du regard des caméras ?
Découvrir la vérité ne sera que le début du défi qui attend Zoo…

Mon avis

Lorsque j’ai lu le résumé de ce livre, j’ai été tout de suite attirée ! Un style avec un petit fond de Hunger games, version télé-réalité avec un soupçon de « virus, walking dead, épidémie »… pourquoi pas ??? Mais j’ai été déçu 🙁 L’idée est bonne ! on voit l’envers de la médaille des télé-réalités, ce que les concepteurs veulent bien montrer, ce que les participants vivent réellement et finalement, les commentaires des personnes qui écoutent l’émission, mais ce n’est pas le genre de livre auquel j’accroche et que j’ai de la difficulté à lâcher… peut-être parce que dès le départ je savais comment ça allait se finir…

Le concept est particulier, à tous les chapitres, ont fait un va-et-vient entre les étapes que les participants ont à franchir tous ensemble, en équipes, et le moment où Zoo se  retrouve seule, puis découvre petit à petit, que ce à quoi elle participe, n’est plus vraiment un jeu. 

J’ai beaucoup aimé les chapitres des défis que les participants devaient faire, je me suis attaché a certains personnages, et moins à d’autres, mais je n’ai pas aimé le fait que chaque personnage ait un surnom… surtout que lorsqu’on arrivait au tour de Zoo, elle  les appelait par leur prénoms, c’était parfois très mélangeant !  

Au final, j’ai aimé ma lecture mais j’avoue que je m’attendais à plus ! Pour les adeptes de thriller psychologique, avec un brin de science-fiction et de « fin du monde » ce sera sûrement votre genre ! 

*** Merci à Hachette Canada pour l’envoi ***

 Pour vous procurer ce roman :

La dame de Knox T1 – Le masque

En partenariat avec Sonia Alain

Quatrième de couverture

En l’an 1335, le roi d’Angleterre revendique la couronne de France, ce qui plonge les deux pays dans une guerre sans pitié. Joffrey de Knox, un puissant guerrier de Bretagne, décide dès lors de s’allier à l’Angleterre, y voyant une occasion d’étendre son territoire et de s’enrichir davantage.
Comme son père avant lui, il convoite surtout les terres du Sud qui appartiennent au seigneur de Vallière. Pour parvenir à ses fins, Joffrey décide qu’il est temps de réclamer son dû à la veuve de Vallière : la main de sa fille cadette. Or, la famille de Vallière n’a jamais été mise au courant d’une telle promesse de mariage, et pourtant…
Joffrey croit y gagner. Celui-ci ignore cependant qu’Anne de Vallière est une jeune femme énergique et déterminée qui n’hésitera pas à se dresser courageusement sur son chemin… Elle
s’efforcera dès lors de percer le mystère de cet époux qui lui a été imposé, car malgré les colères et la brutalité de Joffrey, elle devine chez celui-ci une personnalité complexe, où la dureté masque des blessures profondes.
Arrivera-t-elle toutefois à fissurer la cuirasse de ce guerrier redoutable ?

Mon avis

C’est maintenant officiel, Sonia Alain est reine en matière d’histoire ! Que ce soit en Nouvelle-Angleterre, au Canada ou même en France, je crois qu’elle pourrait rivaliser avec n’importe quel auteur historique ! 

J’adore sa façon d’intégrer une histoire d’amour, de trahison et de courage à l’intérieur de faits qui ont vraiment eu lieu ! Dans La dame de Knox, nous rencontrons 2 personnages qui sont ma foi fort différents, mais qui finiront par être ensemble… Anne de Vallière de France et Joffrey de Knox de l’Angleterre. Anne se voit dans l’obligation d’épouser cet homme qu’elle ne connaît pas, et n’aime pas de surcroit, ce livre est parsemé de passage très dur à lire, mais aussi rempli d’une force incroyable. Nous nous rendons compte au fils de notre lecture que Joffrey est un homme qui a parcouru beaucoup de chemin et qui a vécu une vie  parsemée d’obstacles et de difficultés. Un homme que l’on déteste mais qui petit à petit finit par venir prendre une petite place dans mon coeur de lectrice… et peut-être aussi dans celui de la belle Anne ? 

Anne quant à elle quoiqu’elle semble petite et frêle dégage bien plus que ce qu’elle en laisse paraître, elle a un caractère très fort et ne se laisse pas marcher sur les pieds ! Elle aura son lot de difficultés et de surprises pas toujours agréables, mais aussi de beaux moments ! 

Une fois de plus, c’est madame Alain qui m’a chaleureusement envoyé le tome 1 de cette série que je m’étais promis de lire une fois qu’elle sortirait, je ne pourrais pas être plus choyée ! Ce roman m’a littéralement conquise et j’ai très hâte de lire la suite ! Sonia Alain reste et demeure dans mes auteures Québécoises Coup de coeur ! 

*** Merci à Sonia Alain et aux Éditions AdA pour l’envoi ***

Pour vous procurer ce livre :

Trans

En partenariat avec Les Éditions de Mortagne

Quatrième de couverture

« Sois jolie, sois mince, sois forte, sois polie, bien éduquée et plus intelligente », disait le père de Samuel.

Pendant des années, ce dernier s’est demandé comment bien vivre, comment être une bonne fille. Il a désespérément tenté de se conformer à la norme, imitant ses amies, enfouissant toujours plus profondément son anxiété et sa douleur, souriant en public, laissant croire que rien ne clochait. Il souffrait pourtant d’épisodes dépressifs sévères et de troubles alimentaires qui mettaient sa vie en danger.

Il a néanmoins donné naissance à deux enfants, dont un à dix-huit ans seulement, essayant tant bien que mal de correspondre à ce que la société voulait qu’il soit, jusqu’à ce qu’il réalise qu’en fait, il n’avait jamais été une femme. Que son corps n’était pas tel qu’il aurait dû être.

Samuel est un homme, il est transsexuel, et il nous explique tout le chemin parcouru, passant du primaire au secondaire, à l’université, et aux tables d’opération de différents pays.

Maintenant, son corps est plein de cicatrices, mais il a enfin l’impression d’exister.

Mon avis

La raison pour laquelle j’ai fait la demande de ce livre, c’est en premier lieu parce que je suis une femme curieuse de nature ! Je n’ai pas de préjugés concernant l’homosexualité ainsi que tous les autres titres qui s’y rattache, mais je ne vous mentirai pas que ma tête bourdonne de questions ! J’aime connaître les sentiments des personnes face à leurs choix de vies, mais aussi tout ce qui concerne les opérations, les étapes à franchir ainsi que les dilemmes auxquelles les personnes trans sont confrontées ! De plus, une autre raison qui m’a poussé à choisir ce livre, c’est que j’adore les faits vécus ainsi que les autobiographies ! 

Dans Trans, Samuel nous raconte comment il est devenu un homme ! De son plus jeune âge à aujourd’hui, il nous raconte son passé, ses questionnements face à lui-même, les obstacles qui se sont dressés devant lui, mais aussi les beaux moments qu’il a passés, autant en tant que femme qu’en tant qu’homme ! J’adore le fait qu’il ne fait pas les coins ronds quand il nous parle de sa transition, j’ai beaucoup aimé sa franchise, et le fait qu’il ne passe pas par 36 chemins pour nous faire comprendre, les photos qu’il a mises de lui au fil du temps ! J’étais curieuse de connaître les styles d’opérations qu’il pouvait y avoir en cas de changement de sexe, eh bien j’ai eu réponse à toutes mes questions !

Au final, je ne peux que vous dire que ce livre fut une magnifique découverte pour moi ! J’adore le style de l’auteur, son franc-parler et son authenticité ! Je vais surement me procurer ses autres livres prochainement afin de continuer à nourrir ma curiosité !

*** Merci aux Éditions de Mortagne ainsi que Communication Julie Amoureux pour l’envoi ***

 

Pour vous procurer ce livre :