Bien roulée

En partenariat avec Les Éditions de Mortagne et

communications Julie Lamoureux

 

Quatrième de couverture

En tant que styliste, je voyage beaucoup et j’habille de grandes stars, ce qui me permet de flirter avec la mode, que j’adore, mais que je ne pourrai malheureusement jamais porter, faute d’avoir une shape de cure-dent ! En effet, mes rondeurs et mes bourrelets me font davantage la taille d’un bourdon que celle d’une guêpe…

Et, allez savoir pourquoi, la maladresse me colle aux fesses autant que la cellulite, me plongeant toujours dans des situations ultra-embarrassantes… dont je suis seule à pouvoir rire. Si seulement mon emploi du temps me permettait de me faire de vraies copines : mes gaffes seraient peut-être plus drôles en gang !

Malgré tout, ma vie me plaît. Et je m’aime bien, moi. Ce sont les stéréotypes qui ne m’aiment pas ! Tout comme les hommes, d’ailleurs, puisque je n’ai toujours pas trouvé chaussure à mon pied.

Mais voilà qu’il y a ce beau policier qui me fait de l’œil. Ou c’est moi qui lui fais de l’œil ? Peut-être que c’est seulement dans ma tête. Peut-être que je crois déchiffrer des signes là où il n’y en a pas…

À trente ans, j’ai enfin l’impression que le vent va tourner ! La vie a mis sur ma route une bonne amie, et l’amour semble sur le point de frapper à ma porte. Pourvu que celle-ci s’ouvre assez grand pour que je passe dedans !

Mon avis

Mais quel bon livre ! Celui-là est arrivé juste à point… Je pense que j’en avais vraiment besoin ! Avec la fin d’année qui arrive, les examens, les fins de semaine de camping, le ménage et les enfants qui ont hâte de tomber en vacances, « Bien roulée » est vraiment arrivé juste à temps dans ma vie !

Durant ma lecture, mon conjoint m’a trouvé vraiment bizarre… Je vous explique… il est 22: 30, on est couché dans notre lit, il joue tranquillement sur son Cell, moi je lis et là je me mets à rire, mais incapable d’arrêter, et plus je continue de lire, plus je rie ! Ou bien un moment je me mets à pleurer, comme ça, et il me demande pourquoi j’ai les larmes qui coulent, et moi de répondre : Pauvre Rosaline !

Tout dans ce roman est parfait ! Tout d’abord, Rosaline est tellement attachante, on n’a aucune difficulté à retrouver un peu de nous en elle, jeune femme dans la trentaine, un peu ronde qui a de la difficulté à s’accepter ! Malgré son négativisme, elle réalisera bien assez tôt qu’elle aussi, elle a droit au bonheur !

De plus on retrouve des répliques tordantes de chez nous ! Ses parents, surtout son père, m’ont littéralement séduite ! L’histoire est superbe, le genre de livre dans laquelle tu t’embarques et que tu as beaucoup de difficulté à lâcher parce que tu veux voir ce qui va se passer ensuite ! Je le recommande très fortement à tous les amateurs de Chick lit ! Si un jour je suis en panne de lecture, il fera partie de mes livres à relire car c’est avec ce genre de roman que je peux déconnecter et juste profiter des bienfaits de la lecture !

Pour terminer, « bien roulé » est le tout premier roman d’Annie Lambert et j’espère que ce ne sera pas son dernier car j’ai vraiment adoré son style d’écriture ! Si vous voulez un roman rafraîchissant, drôle, romantique et qui fait un peu rêver ce livre sera parfait pour vous !

*** Merci aux Éditions de Mortagne et à Julie Lamoureux pour l’envoi ***

Pour vous procurer ce livre :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *