La femme de Djébel-Bargou

En partenariat avec les éditions JCL
Quatrième de
couverture

Désorientée et confuse, Sophie se réveille dans une chambre qu’elle ne reconnaît pas. Elle ne sait ni ou elle se trouve ni qui est Joël, l’individu qui se tient à son chevet. Surtout, elle ne se rappelle plus qui elle est…

L’homme lui explique alors qu’ils sont des Canadiens venus en Tunisie pour s’adonner à la culture des olives et qu’un malheureux accident a causé sa terrible perte de mémoire.

Elle doit retrouver ses repères, se familiariser avec son environnement et redécouvrir Joël, qu’elle trouve très attirant. Peu à peu, les époux se rapprochent et vivent une véritable lune de miel en parcourant les environs aux cent paysages enchanteurs.

Mais le passé de Sophie remonte à la surface par vagues. Loin de la rassurer, il la plonge dans un mystère lancinant, qui ne fait que s’épaissir au fil des jours…

Un roman qui entraîne le lecteur aussi bien à travers les beautés de la steppe tunisienne que dans le cerveau d’une femme en quête de son identité.

Citation

« Je reste longtemps à regarder le mur sans le voir vraiment. J’étouffe, je veux hurler, mais aucun son ne parvient à mes lèvres. Sous la pression sanguine irrégulière, mes temps me font mal, mon muscle cardiaque se serre à chaque nouvelle pensée; le jardin qui avait nourri mon optimisme, le voyage à Kairouan qui m’avait redonné la passion, le travail acharné, les heures à attendre que Joël revienne, tout ça n’a servi à rien à partir du moment ou ma confiance part en lambeaux. »

Mon avis

Je tiens à être honnête avec vous, au départ, la couverture de ce livre ne me disait absolument rien… la quatrième de couverture non plus d’ailleurs, mais là, le proverbe : ne jamais juger un livre par sa couverture prend tout son sens! Jamais je n’aurais pensé que ce roman deviendrait un coup de cœur!

On commence l’histoire avec Sophie qui se réveille d’une très longue sieste, elle a la tête vide, comme si sa vie d’avant n’était qu’un grand trou noir. Puis elle fait la rencontre de Joël, son amoureux, dit-il. À partir de ce moment, on réapprend à vivre avec elle, on s’imprègne des lieux, de ces paysages enchanteurs. Pour sur, Joël est très attentionné, on le sent tellement amoureux et Sophie finit par tomber sous son charme bien évidemment. Elle désire au plus profond d’elle même de redevenir cette femme qu’elle était avant, celle que son amoureux se plaît à décrire si bien. Par contre, ce ne sera pas aussi facile que l’on y croit… Au travers des paroles et des petits brins de souvenirs qui lui reviennent tranquillement, on se rend compte que la vie qu’elle s’efforce de vivre n’est peut-être pas celle qui l’attendait réellement. Et si Sophie n’était pas celle que Joël s’acharne à lui détailler? Et si Sophie n’était pas censée être là, en Tunisie… avec cet homme?

À partir du moment ou l’on entre dans l’histoire, il est très dur de refermer ce livre, tout d’abord on veut être témoin de tout cet amour qui unit les deux personnages principaux, et par la suite, on est enragé, triste et inquiet! Puis finalement, tout ce que l’on désire, c’est de connaître la vérité et la conclusion… Avec tout ce que Sophie à enduré, on ne peut juste pas mettre le livre de côté sans savoir comment son histoire va se terminé. 

La femme de Djébel-Bargou est un premier roman pour Julie Boulianne et j’ai eu bien de la difficulté à le croire, son écriture est sublime, elle a réussi a me faire voyager de la Tunisie à l’Italie avec ses personnages. J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture et je vous promets qu’à l’avenir je ne me fierai plus à la couverture avant de me faire une idée

*** Merci aux éditions JCL pour l’envoi ***

Pour vous procurer ce livre :

Aux petits mots les grands remèdes

En partenariat avec Hachette Canada

Quatrième de
couverture

Alex, notre héros passionné par les livres, a choisi d’exercer le métier peu commun de bibliothérapeute. Sa mission : Soigner les maux de ses patients en leur prescrivant des lectures. Yann, étouffé par son travail et qui ne sait plus comment parler à sa femme; Anthony, la star de football refusant de s’avouer certaines de ses passions… Tous consultent Alex. Mais qui donnera des conseils au bibliothérapeute lui-même ? La clé du bonheur se trouve-t-elle vraiment entre les lignes de ses livres chéris ?

Citation

« Il y a des patients que l’on retrouve avec plaisir car on sait que leur compagnie nous permettra de passer un moment agréable. En sus de la relation professionnelle. Mais il y a les autres, malheureusement. Ceux qui nous embarrassent, ceux dont on sait qu’ils vont vous pousser dans vos retranchements. »

Mon avis


Pour ce livre, j’ai lu la quatrième de couverture… Parce que le titre me parlait beaucoup! Que diriez-vous de guérir votre mal-être par un livre, qu’en tournant quelques pages, la dépression disparaissait! Ne serait-ce pas merveilleux? Et bien voilà le travail d’Alex, il tente de guérir les maux des gens en leur conseillant un livre
En effet lire pour moi est comme un sirop contre la toux! Quand je me sens fatiguée, déprimée, et que j’ai besoin d’un moment de tranquillité, un bon livre, une grosse doudou et une bonne boisson chaude m’aident souvent à reprendre le dessus
Dans ce roman, nous rencontrons quelques «cas» du bibliothérapeute, chaque personne est différente, mais Alex réussit à lire en eux, il leur offrira un livre à lire afin de les aider à aller mieux, à se trouver et à faciliter leur vie! Passant d’un patient à l’autre, nous suivons leur progression avec Alex et nous nous attachons à leur personnalité
Et puis il y a Alex, notre thérapeute qui aurait bien besoin qu’on lui conseille un livre à son tour afin de l’aider à passer au travers des obstacles de sa vie. Mais enfin, réussirait-il à trouver réponse à ses questions dans les pages d’un roman? «Cordonnier mal chaussé» serait un adage qui lui collerait à merveille.
«Aux petits mots les grands remèdes» est un livre très bien écrit, avec des citations de plusieurs petits bijoux littéraires qui trouvent leur place à tout instant! J’ai beaucoup aimé l’amour, l’humour, la fraternité, l’authenticité et la compassion qui nourrissent l’histoire! Ce fut une lecture facile, les pages s’envolaient s’en que je m’en rende compte! Peut-être que ce style ne pourrait pas plaire a tout le monde, mais moi j’ai beaucoup apprécié
Et au final, moi et Alex avons un point en commun, nous aimons les histoires qui finissent bien 😉

*** Merci à Hachette Canada pour l’envoi ***

Pour vous procurer ce livre :

Le début de la fin Tome 3 : Les Tyrans de la nuit

Quatrième de
couverture

Je me réveille avec d’intenses palpitations; à ce rythme mon coeur va surement sortir de ma poitrine. D’un coup, je massais dans mon lit; le souffle me manque, ma cage thoracique se contracte, mon cerveau se met à traiter les informations que je viens de recevoir à une vitesse fulgurante. Je prends de grandes respirations, ferme les yeux et tente de me calmer. Je ne m’habituerai jamais à ce mode de communication. Les problèmes qui nous attendent, comment faire pour les éviter ? Je n’en ai aucune idée! Je vérifie l’heure. Nous devons trouver rapidement, sinon notre avenir se terminera dans exactement trois heures…

Citation

 » La terre se met à trembler. Nous nous enfonçons ensemble dans le cratère que je creuse sous nos pieds. Après une dizaine de mètre, je suis à bout de souffle et sanglote de tout mon corps. Je pleure ma vie, celle que j’ai perdue avec mes 17 ans, celle ou j’étais juste une jeune adolescente avec un avenir que je m’apprêtais à forger moi-même. Je pleure cette fille que je ne suis plus… »


Mon avis

Bon, ça y est, je suis encore plus accroc! Le côté négatif de la chose… Le quatrième tome n’est pas encore sorti!!! (NOOOOONNN) 

J’aurais tellement le goût de vous dire pleins d’affaires, mais malheureusement je ne peux pas… Ce serait vous trahir que de trop vous en dévoilez

Dans ce tome, nous nous retrouvons sur le territoire des vampires, rien de facile pour nos héros! En plus des jours sombres qui se succèdent, Tia fait maintenant face, encore une fois, à une multitude de faits qui la frappe de plein fouet! Heureuse ou non, elle devra se faire une fois de plus à son destin qui prend une tournure, disons-le, différente de ce qu’elle s’imaginait. Comme si tout ce qu’elle a appris récemment n’était pas assez

Ce n’est pas facile de se faire aimer par tout le monde quand on est un jeune adulte «différent». Heureusement, de nombreux alliés se rallieront de leurs côtés! Avec l’aide des vampires, loups-garous, fées et sorciers, ils devront encore une fois mener un dur combat qui n’est pas gagné d’avance! Malgré leurs grands pouvoirs, ils ne sont pas indestructibles. 

Dans ce troisième opus, nous serons transportés dans la tête d’un autre personnage! J’ai bien aimé ce petit changement qui nous permet de sortir de la routine de Tia! Et que dire de la complicité des personnages! J’aime vraiment beaucoup tout l’amour qu’ils transpirent les uns pour les autres. Ça ne va pas sans dire que l’union fait la force

Finalement, ce que j’aime le plus de cette série c’est que même après 3 tomes, l’auteure n’a pas fini de nous en faire voir de toutes les couleurs! De nouvelles informations, encore des interrogations! On ne se doute aucunement de la finale de la série! Que nous réservent les 2 prochains tomes? J’ai tellement hâte de lire la suite, et j’espère sincèrement qui si vous n’avez pas encore lu le premier tome, que vous courrez vous le procurer le plus rapidement possible! Vous ne pouvez vraiment pas passer à côté de cette magnifique série

Pour vous procurer ce livre :Le début de la fin T3 : Les Tyrans de la nuit

Le début de la fin Tome 2 : Les héritiers Divins

Quatrième de couverture 

Il fait nuit noire, je ne vois rien, que va-t-il se passer maintenant ? Ma vision s’habitue tranquillement… Je suis dans des gradins vitrés accompagnée de Pam, Lou et Luca qui sont terrifiés et des cinq anciens vampires. Mon ennemi numéro un jubile de plaisir, les autres sont indifférents et Admis est visiblement inquiet… Il y a une salle circulaire d’une bonne dizaine de mètres sous moi. Le Viking se tient debout, impassible. Il me regarde avec une note de tristesse dans les yeux. Un bruit me tire de mes observations. On dirait une poulie rouillée. Le son infernal continue en s’intensifiant ; je cherche désespérément la source du vacarme, enfin je trouve. À mon grand désarroi, le toit du bâtiment se rétracte. Il fait jour, le soleil brille de mille feux. Le viking est serein; il affrontera ces rayons dans quelques secondes. La peine de mort des vampires !

Pensant fuir certains problèmes, Tia se réfugie chez le peuple des fées, ou d’autres complications ont tôt fait de la rattraper… Jalousie, espionnage, trahison, tentative de meurtre s’ajoutent à son incessante liste de tourments…

Citation    

« Mon histoire les captives; des sourires de fierté apparaissent sur leur visage. On passe aux démonstrations : Luca éteint les lumières et les rallume, Pam gèle son petit lac qu’elle a créé au souper de bienvenue et ensuite le fait bouillir, Lou réarrange l’espace en tournant la table de 90 degrés et en changeant les chaises de place; quant à moi, je matérialise un superbe gâteau au chocolat et du café pour l’assemblée qui, soit dit en passant, est passée de fierté à idolâtrie en cours de route. »

Mon avis

Nous voilà rendus au pays des fées avec nos personnages adorés! Une fois de plus Tia et ses acolytes devront réussir à comprendre et à maîtriser leurs pouvoirs qui sont soit dit en passant très nombreux! Avec une parcelle de chaque peuple en eux, on peut dire qu’ils sont devenus presque indestructibles!

Vampires, fées, loups-garous et sorciers ont chacun un rôle très important dans leur existence. Tia, sa famille et ses amis doivent apprivoiser certains attributs qui font maintenant partie de leur corps et de leurs nouvelles vies

Mais les cours et les apprentissages sont rapidement mis au second plan alors que leurs vies semblent une fois de plus mise en grand danger, une menace imminente se fait sentir! Alors qu’ils ont été mis de côté sur un détail des plus importants, ils se rebellent en quelque sorte et s’affirme, à partir de maintenant plus de cachotteries, ils font leurs preuves et démontrent qu’ils sont en âge de combattre, mais aussi d’être tenu au courant de ce qui se passe! D’ailleurs ne sont-ils pas de ce monde pour une raison précise

Ce second tome fut à la hauteur de mes attentes, tout comme le premier, j’ai eu beaucoup de difficulté à le mettre de côté! Il m’a suivie partout et tous les moments que j’avais de libre était réservé à mon livre

L’écriture de madame Vaillancourt m’a complètement charmé, j’adore les répliques des personnages, lorsque je lis, on dirait que je suis en train de regarder un film tellement je suis capable de visualiser les personnages! Les détails sont juste bien, il n’y a pas de longueur et lorsqu’on découvre des nouveaux faits c’est tellement bien écrit qu’on n’a pas besoin de s’attarder sur le passageDe plus, on sera témoins de plusieurs autres émotions tels que l’amour, la complicité, la rage, mais aussi la tristesse… Parce que non tout ne peut pas toujours être rose…


Pour terminer, ce second tome répond à plusieurs questions et nous permet de découvrir de nouveaux aspects de ce monde imaginaire! Les enfants hybrides ne semblent pas avoir terminé de découvrir de nouvelles choses sur leur don et leur avenir, et j’adore ça! L’action est présente, mais l’auteure a su en mettre juste assez pour ne pas s’éterniser! Les héritiers divins nous donnent le goût de continuer l’exploration de cette série qui s’annonce haute en couleur! Moi qui adore les séries de ce style j’ai l’impression qu’elle a été écrite pour moi

Pour vous procurer ce livre :

La sirène

Quatrième de
couverture

Une fille au lourd secret

Le garçon de ses rêves

Un océan les sépare


Kahlen est une sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade. Son arme ? Une voix fatale pour qui a le malheur de l’entendre… et qui l’oblige à se faire passer pour muette lorsqu’elle séjourne sur la terre ferme.

Akinli, lui, est un séduisant jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé.

Alors que leur amour naissant leur fait courir un grave danger, Kahlen est-elle prête à tout risquer pour Akinli ?

Citation

« Contrairement aux librairies des grandes villes, semblables à des supermarchés, celle-ci a une âme. Les murs disparaissent sous un véritable capharnaüm, créant une atmosphère décalée et intimiste. Je fais courir mes doigts sur les étagères, déjà amoureuse de tous ces livres. Ils représentent un refuge, un havre de paix. »

Mon avis

La sirène est un roman qui me tentait depuis sa sortie! Quand je suis allé à la librairie et que je l’ai vue, je n’ai pas pu m’empêcher de l’acheter! Et aujourd’hui, je ne peux que me remercier de l’avoir fait, par contre après avoir lu celui-ci, la tentation pour la série «La sélection» est encore plus présente et je risque de me gâter très bientôt!!!

Premièrement, «La sirène» n’est pas une histoire typique, ou une jeune et belle fille dotée d’une queue de poisson, hypnotise les gens de ses chants mélodieux! C’est beaucoup plus que cela! Nous rentrons dans un nouveau mythe créer de toute pièce par l’auteure. Nous voyons une nouvelle facette des sirènes, et c’est ce que j’ai le plus aimé de ce roman, WOW l’imagination!!!! 
Dans ce livre, Kahlen n’est pas une sirène pour rien, elle est devenue un être fantastique pour une raison bien particulière que je ne vous dévoilerai pas, malheureusement pour ceux qui aiment les «spoilers»! Bien sûr Kahlen est une sirène à proprement parler, oui elle pourrait vivre sous l’eau, de la magie s’opère lorsqu’elle entre en contact avec l’Océan, en effet elle est dotée d’un magnétisme déconcertant, d’une beauté sans pareil, mais Kahlen cache aussi un grand secret qu’elle devra préserver durant plusieurs décennies! Ce n’est pas facile pour elle ni pour ses amies qui sont maintenant devenues de véritables sœurs! Ensemble elles doivent se tenir et rendre grâce à leur mère, l’Océan, pour qui elles portent un amour infini malgré tout ce qu’elle leur fait vivre!
 Toutes ces années passées aux services de l’Océan ont rendu Kahlen différente, elle n’est toujours pas capable de passer au travers les actes qu’elle doit accomplir pour sa maîtresse, mais un jour elle rencontre l’amour et malgré son envie de n’en faire qu’une histoire d’un moment, cette affection la mènera beaucoup plus loin qu’elle n’aurait jamais pu l’imaginer. Réussira-t-elle à garder son secret pour elle? Et si cet homme était l’homme de sa vie, son âme sœur? Qu’est ce que leur réserve l’avenir?
J’ai aimé ce roman, je l’ai adoré, je l’ai dévoré! J’ai pleuré, j’ai ri, j’ai ressenti l’émotion au plus profond de mes tripes! Jamais je n’aurais pensé que ce livre me ferait autant d’effet! Et maintenant qu’il est terminé, je ne cesse de me répéter que ce serait une véritable bombe si un jour il était porté au grand écran!!!

Pour terminer, si vous aimez les histoires de sirènes, qu’on n’a pas assez souvent la chance de voir d’ailleurs, si vous aimez les histoires d’amour et si vous croyez au coup de foudre, cette histoire est pour vous! N’hésitez même pas! Foncez

Pour vous procurer ce livre :