Bilan du mois de Septembre 2016

Mes achats

* Vampires et créatures de l’autre-monde Tome 1 : Le cavalier sans tête de Benjamin Faucon
* Vampires et créatures de l’autre-monde Tome 2 : L’Abies Pinacea de Benjamin Faucon

Livres reçus
en partenariat avec des auteurs

* Galénor Tome 1 : Le livre des portes de Audrey Verreault
* Feu et ombre Tome 1 : Initié de Janney Deveault

Livres reçus
en partenariat avec des maisons d’éditions

* Anna de Niccolò Ammaniti
* Miss peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

Total de livres lus

* 8 Livres lus pour un total de 3275 pages !

Auteur chouchou Septembre 2016

Mon auteur chouchou du mois est …
BENJAMIN FAUCON !!!

1 septembre 2016

Depuis quand sais-tu que tu veux être
écrivain ?
 * Depuis tout jeune, dès l’âge de neuf-dix ans, dès mes premières lectures qui m’ont marqué (Le petit Nicolas de Sempé/Goscinny, l’œuvre de Roald Dahl, J.R.Tolkien, etc.). C’est certain que ce sentiment apparaissait puis disparaissait pour revenir quelque temps plus tard, mais j’ai toujours vénéré le livre comme étant un objet magique, une œuvre d’art intemporelle. En entrant dans les bibliothèques, en voyant tous ces livres, je chérissais le rêve d’un jour y voir mes histoires entreposées sur ces tablettes.
2 septembre 2016
2009 – Pierre Labourde et l’affaire du chien ( roman policier ) 
Publié chez Edilivre-Aparis français 
2010 – Les yeux clos (roman policier ) 
Publié  chez Edilivre-Aparis français 
2011 – Dansons avec les lucioles ( Fantastique )
Publié chez Lulu Enterprises, inc 
2012 – Nova 19-3 ( Thriller, action, fantastique ) 
Publié chez Lulu Enterprises, inc
2013 – Sans âme ni loi ( Action, thriller, guerre )
Publié chez Lulu Enterprises, inc
Série :
Éden et le monde vert ( Fantastique ) 
Publié chez Lulu Enterprises, inc
2010 Tome 1 – L’adenium aux fleurs d’argent
2012 Tome 2 – L’ordre des explorateurs
2013 Tome 3 – Une renaissance
La théorie des géants ( Suspense, aventure )
Publié aux éditions ADA
2014 Tome 1 – Le cercle des six
2014 Tome 2 – Sur le chemin des ténèbres
2015 Tome 3 – La pierre de soleil
D’art et de sang ( Policier, action )
Publié aux éditions ADA
2015 Tome 1 – L’art du vol
2015 Tome 2 – L’art du mensonge
Les incroyables et périlleuses aventures de Gabriel Latulippe
 ( Fantastique )
Publié aux éditions ADA
2015 Tome 1 – L’alchimiste du mal
2016 Tome 2 – À l’est d’Orwick
Montérégia ( Aventure, Magie, Steampunk )
Publié aux éditions ADA
2016 Tome 1 – Le dompteur de griffons
2016 Tome 2 – La naissance du magicien
Vous rêvez de devenir écrivain ? Benjamin vous donne quelques conseils !

* Continuer à lire et se mettre au travail devant une feuille et un stylo ou un logiciel de traitement de texte. Peu importe, le tout est d’écrire, encore et toujours. Au début cela semble difficile, insurmontable et puis progressivement, cela devient plus naturel. Il ne faut pas oublier que l’écriture est un art qui se bonifie avec le temps, il faut donc commencer un jour… 😉

5 septembre 2016


J’aime bien l’automne pour sa monotonie, son temps frais, sa grisaille omniprésente, l’annonce de l’hiver et du froid, la chute des feuilles, le plaisir de boire une boisson chaude tout en lisant sans suer à grosses gouttes (je déteste l’été qui est beaucoup trop chaud à mon goût). J’aime bien également le début du printemps pour ce que cette saison symbolise: le renouveau, l’apparition des premières fleurs, la douceur du temps.

8 septembre 2016


Où prends-tu ton inspiration ?

En fait les idées me viennent comme ça, depuis mon plus jeune âge. Des personnages, des histoires, des thèmes me sont chuchotés par mon subconscient et lorsque vient le temps de m’attaquer à un nouveau projet, je creuse davantage le sujet. Parfois, je marche dans la rue, et d’un coup, les détails sur un nouveau monde me viennent à l’esprit. Je ne contrôle pas vraiment ce phénomène, je garde ces idées en tête et je les utilise plus tard lorsque je dois créer un nouveau monde. Bien entendu, mon environnement, les éléments historiques, les films, la musique, les arts, etc. m’influencent grandement tout comme les expériences de vie.

Tes personnages ont-ils une signification pour toi, ou ils sont seulement le fruit de ton imagination 
( prénoms, traits de caractères ) ?
* Cela dépend, j’aime bien créer un personnage de toutes pièces, mais je fais parfois des exceptions, notamment pour la série Montérégia où les deux personnages principaux (Mathis et Zachary) sont inspirés de mes enfants (prénoms et traits de caractère). Pour les noms de famille des héros, je cherche dans mes arbres généalogiques pour y trouver des idées, ou tout simplement sur Internet pour trouver un nom/prénom correspondant aux origines du personnage. Mais j’aime partir des défauts afin de créer un nouveau héros ou un personnage secondaire et ensuite, je brode autour le reste au gré de mon imagination.


13 septembre 




Que ressens-tu avant la sortie officielle de l’un de tes romans ?
* Je ressens toujours un mélange de joie et d’impatience. Toutefois, ceci s’estompe avec le temps. Au fil des années et des publications, je me rends compte que je me détache de tous ces romans, sans en perdre la valeur et la chance que j’aie d’être publié, mais cela devient une routine, un livre de plus qui s’ajoute dans la bibliothèque. En fait, j’attache tout autant d’importance voir même plus à mes personnages, à toutes ces histoires qui naissent dans ma tête, le livre n’étant qu’une étape dans tout le processus d’écriture. C’est certain qu’une certaine magie accompagne la publication d’un premier livre, et les premières séances de dédicaces, mais comme tout, cela se transforme progressivement en une routine. Maintenant, je préfère me rattacher à tous ces mondes imaginaires que je créés dans le but de les peaufiner.
Qu’espères-tu faire ressentir à tes lecteurs à travers tes livres ?
* Tout simplement les faire voyager dans ces mondes que j’explore lorsque je compose mes histoires, leur faire partager tous ces détails que je vois lors de mes balades imaginaires, tout le côté loufoque, à la fois sombre et joyeux de mes histoires, leur faire découvrir de nouveaux éléments historiques, artistiques etc.

19 septembre

Comment étais-tu quand tu étais jeune ?

* Solitaire, j’avais quelques bons amis, mais j’ai toujours aimé être seul et c’est toujours le cas aujourd’hui. En dehors de mes enfants et ma femme, je ne vois guère de gens, quelques personnes que j’affectionne, mais je préfère rester isolé du monde humain. Autant lorsque j’endosse mon rôle d’écrivain que ce soit en public ou sur les médias sociaux, je suis à l’aise à parler avec tout le monde et je dois avouer aimer ça, je deviens extraverti et je prends plaisir à parler avec ces gens de tous les horizons, autant dès que je suis chez moi, je déteste que l’on vienne me sortir de mon petit monde, de mes explorations imaginaires qui se déroulent dans mon esprit.

Peux-tu nous donner une petite idée du genre de tes futurs romans ? Est-ce que tu désires demeurer dans le fantastique ou bien tu nous feras découvrir une autre facette de ton talent ?
* Pour l’instant, je demeure dans le genre fantastique. Mes derniers projets tendent à devenir plus noir -tout en restant joyeusement farfelu, plus « tim burtonesque » je tendrai à dire, et je dois avouer adorer ce genre de thématique. Ma série « Vampire et créatures de l’autre monde » symbolisera bien ce tournant, et mon projet sur lequel je travaillerai en 2017 se classera en continuité de cette exploration littéraire. Après, te dire que je poursuivrai exclusivement dans cette voie, cela m’est impossible. Je me suis toujours dit qu’un jour, j’écrirais probablement une romance dans le genre de Marc Levy, ou bien un livre de littérature plus classique. Mais, je ne sais pas, je vais là où mes idées m’emmènent et pour l’instant, il y a beaucoup de citrouilles, de toiles d’araignées, de monstres farfelus, le tout dans une ambiance rappelant celles des films d’animation du grand Tim Burton dont j’adore l’oeuvre cinématographique. Il m’est impossible de connaître le futur, peut-être devrais-je demander à Zachary de ma série Montérégia, lui-seul serait en mesure de me dire ma bonne aventure, à moins que tout ceci soit une vaste supercherie… 😉

Pour terminer ce beau mois de Septembre en compagnie de Benjamin Faucon, voyons voir quel anecdote il a à nous raconter ! 
* En 2015, lors de la relecture/réécriture de ma série Les incroyables et périlleuses aventures de Gabriel Latulipe, trilogie que j’avais écrite en 2010, je me suis surpris en découvrant que j’associais depuis tout ce temps, un passage complet de cette histoire à un film qui, en fin de compte, n’en était pas un, puisqu’il s’agissait d’un de mes livres. J’ai bien ri sur le coup en relisant et en redécouvrant par la même occasion tout ce passage.

Feu et ombre tome 1 : Initié

En partenariat avec l’auteure 
Quatrième de
couverture

Avant
cette nuit tragique, la routine d’Aelys était bien établie. Dénicher des
potentiels, former des Initiés et combattre l’Ordre. Son emploi au sein de
l’hôpital Reine-Quintessence lui permet de repérer les cas troublants. Aux yeux
de tous, ses patients présentant de mystérieuses anomalies ne sont que de
malheureux accidents. Sauf pour Aelys. Elle sait qu’ils sont en fait les
descendants de lignées surnaturelles. Tout comme elle. Personne ne se doute que
la jeune femme est une Incandescente. Ni qu’elle peut manipuler le feu. 
Suite
au décès inexplicable d’un jeune garçon, Aelys est atterrée. Elle fera alors la
rencontre d’un jeune homme énigmatique. Qui est-il? Pourquoi hante-t-il ses
jours et ses nuits?
La vie d’Aelys basculera à tout jamais. La jeune
femme devra mener un combat sans merci de Londres jusqu’aux bordures de
l’Écosse. Un sacrifice impensable scellera son destin, tandis que de nouveaux
horizons s’ouvriront à elle.
Citation
 » On aurait dit que son sang bouillait, que la température de son corps avait depuis longtemps dépassé les 40 degrés Celsius. Elle pensait être immunisée contre une certaine chaleur, toutefois cela dépassait grandement ses limites. Tout se déroulait à l’intérieur, son être entier s’embrasait, et la jeune femme n’avait aucun contrôle sur la situation. Sa vision se troubla. Sa volonté vacilla. »

Mon avis
Avant de commencer, j’aimerais une fois de plus remercier Janney de m’avoir confié son roman, ce fut un grand privilège pour moi de découvrir son petit protégé ! 
J’aime tellement découvrir de nouveaux auteurs, de nouvelles histoires ! Surtout quand le livre est une petite bombe comme celui-ci ! 
L’histoire en tant que t-elle m’a fait un peu penser à des X-Men, on sort du roman fantastique habituelle. L’auteure a créé un nouveau style de fantastique et l’on aime ça ! 
Les personnages sont justes WÔW, quand il y a trop de personnages il m’arrive de m’y perdre, mais dans feu et ombre il n’y a pas trop de noms a se rappeler, c’était juste parfait ! chaque personnage est décrit a la perfection, et chacun d’entre eux ont un rôle bien précis à jouer. J’adore connaître des détails précis sur les personnages, connaître leurs passés et surtout, qu’ils ne sont pas laissés derrière sans connaître leurs histoires personnelles ! 
Pour ce qui est de la fin, et bien, je ne m’y attendais absolument pas ! Un revirement de situation comme je les aime, un brin de suspense et une finale à couper le souffle ! Une fois terminée on a le goût d’une seule chose : en avoir plus ! 
Feu et ombre, un livre fantastique nouveau genre avec une petite pincée de romance ! Sans en avoir trop, nous sommes juste bien assaisonnées ! On apprécie les passages plus langoureux, mais on aime aussi le fait que l’histoire ne tourne pas seulement autour de ça ! 
Alors, je serai donc de celle qui se procurera le second tome que j’attends impatiemment ! 

*** Merci à Janney Deveault pour l’envoi ***
Pour vous procurer ce livre :

Galénor, Volume 1 : Le livre des portes

En partenariat avec l’auteure !

Quatrième de
couverture
Un amour impossible dans un monde déchiré…
Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des
êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des
chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe
d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons
incendiées et disparations s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa
vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend
qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue…
Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses
pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…
Amitié, amour, trahisons, surprises et dangers mortels l’attendent,
dans un monde où il est parfois difficile de différencier le vrai du faux et où
de vieilles craintes et superstitions se sont installées…
Le livre des Portes est le premier
tome des aventures de JudyAnn à travers Galénor.

Citation
« La nuit était tombé et ne laissait filtrer qu’un soupçon de rayon lunaire. Des effluves de fleurs matérialisées par des magiciens devant le cercueil se répandaient dans l’air. Le vent se leva soudain, emportant les cheveux noirs de JudyAnn et soulevant sa veste entrouverte. Un homme encapuchonné dans une cape vert émeraude s’avança près d’elle et la prit par la main. »

Mon avis

Pour commencer, j’aimerais dire un immense merci à l’auteure pour l’envoi de son roman ! 

Dans le premier volume de cette série, nous ferons la rencontre de JudyAnn, une jeune femme qui vient tout juste d’avoir 19 ans et qui découvre sa véritable nature ! Elle se liera d’amitié avec d’autres personnes qui sont comme elle, des géminies ! Chacun d’entre eux a des pouvoirs différents et ils devront apprendre à les contrôler. En plus de suivre des cours sur leur nouveau statut, ils doivent apprendre à vivre ensemble et aider à sauver leur monde du méchant Kendrick ! Mais tout n’est pas simple, JudyAnn se rendra compte que sa vie est loin d’être celle à laquelle elle croyait en devenant une magicienne ! À travers tous ces mensonges et ces révélations, JudyAnn ressentira aussi l’amour, mais aussi la trahison ! 

J’ai adoré les personnages, le jeune vampire écervelé qui adore les bonbons, le grand mage qui semble un peu perdu parfois, mais qui m’a fait rigoler plus d’une fois ! Chacun des personnages à son petit côté qu’on ne peut s’empêcher d’aimer !

J’ai beaucoup apprécié le style d’écriture de l’auteure, sa façon de décrire les lieux, les personnages, mais aussi, tout de ce monde qu’elle à inventé ! J’ai très hâte de pouvoir la relire à nouveau ! 

Galénor semble vouloir devenir une très belle série à découvrir ! Combat, secrets et rebondissement, voilà ce qui vous attend pour ce premier tome ! Maintenant, nous devrons nous armer de patience pour la suite de cette histoire qui risque de satisfaire plusieurs adeptes de genre fantastique ! 

*** Merci à Audrey Verreault pour l’envoi !  ***

Pour vous procurer ce livre :

Le dernier des nôtres

En partenariat avec Hachette Canada
Quatrième de
couverture
« La première chose que je vis d’elle fut sa cheville, délicate, nerveuse, qu’enserrait la bride d’une sandale bleue … « 

Manhattan, 1969 : un homme rencontre une femme.

Dresde, 1945 : Sous un déluge de bombes, une mère agonise en accouchant d’un petit garçon.

Citation 

« Même en rentrant tard, je ne me lassais pas de la peau de Rebecca, de sa lumière. Dans nos moments d’intimité, j’avais besoin de la regarder comme si elle m’alimentait de son énergie vitale. »
Mon avis
Je n’ai pas ouvert ce livre une semaine durant… et finalement je l’ai dévoré en à peine 48 heures… 

Ce magnifique roman nous trimballe entre New York dans les années 70, mais aussi en Europe, au temps de la fin de la seconde guerre mondiale, de la Gestapo, et aussi au temps de la fameuse liste de Schindler ! (si vous n’avez pas vu ce film, vous devez l’écouter, surtout si vous êtes des fanatiques d’histoire)

Nous faisons donc l’aller-retour entre ces deux époques afin de comprendre le passé et le présent de Werner, un jeune homme plutôt fringant qui réussit à avoir tout ce qu’il veut quand il le veut ! Jusqu’au jour où il fait la rencontre de Rebecca, cette femme qui semble si inaccessible ! Non seulement il a de la difficulté à la cerner, mais il y a aussi la mère de son tendre amour, Judith, qui est liée indirectement au passé de Werner, ce qui lui rendra la tâche difficile avec Becca ! 

Alors là s’ensuive les questions… Qui est cette femme qu’il n’a jamais connue, mais qui elle, semble le connaître et lui vouer une animosité hors du commun ? Est-ce que Werner réussira à percer le mystère de son ascendance ?
Est-ce que la vérité explosera au grand jour, et les innocents seront-ils épargnés ? 

Le dernier des nôtres est une très belle histoire d’amour, impossible, peut-être à cause d’un passé incertain… Mais ne dit-on pas : tant qu’il y a de l’amour, il y a de l’espoir ?

Finalement, je suis très contente d’avoir choisi cette lecture ! J’aime beaucoup les histoires qui parlent de la guerre ! De plus, la plume de l’auteur est fluide et irréprochable ! L’histoire, les personnages, les événements et les transitions d’époque en époque sont parfaits ! 

Le dernier des nôtres fut un coup de cœur pour moi ! 
*** Merci a Hachette Canada pour l’envoi ***
Pour vous procurer ce roman :