Les incroyables et périlleuses aventures de Gabriel Latulippe Tome 1 : L’alchimiste du mal

Quatrième de
couverture

Au
nord du royaume se trouve une imposante muraille protégeant la civilisation des
assauts répétés d’une nature indomptable. Derrière ces murs de pierre, de
menaçantes créatures voguent parmi une végétation aussi effrayante que
luxuriante.

En
arrivant à l’Académie des sciences de la nature, Gabriel s’imaginait que tous
ses problèmes ne seraient que de lointains cauchemars. Pourtant, une simple
excursion dans les terres interdites le plonge, avec son ami, dans un monde des
plus sombres, là où le mal peut prendre l’apparence d’un arbre ou d’une
simple plante.
Et
si toutes les craintes du royaume étaient réelles ? C’est ce que va découvrir
Gabriel, bien malgré lui…

Citation
« Les deux enfants marchaient à vive allure,
essayant tant bien que mal de voir clair dans la jungle. Alors que le soleil
venait de disparaître du ciel, leur avancée se fit plus difficile. Plusieurs
cris d’animaux leur glacèrent le sang tandis qu’autour d’eux certains buissons
étaient brutalement remués »


Mon avis
Pour
commencer, je suis tombée en amour avec la page couverture ! Alors que je
commençais mon blog, j’ai sauté sur les livres qui m’inspiraient le plus ! Le
design « nature enchantée » m’a parlé au premier coup d’œil et c’est la raison
pour laquelle je me le suis procuré (ben non, je n’avais même pas lu le résumé) !
L’alchimiste
du mal est le Premier tome d’une saga qui s’annonce être haute en couleur ! Un
jeune homme nommé Gabriel qui se faufile entre les rosiers et qui se retrouve
dans un monde parallèle ! Là où non seulement la nature est différente de son
monde, mais les gens sont pratiquement aussi à l’opposé de ce qu’il a connu !
J’ai
beaucoup aimé l’histoire, le concept et l’imagination dont a fait preuve
Benjamin Faucon ! Une histoire dans laquelle on plonge et qu’on a bien de la
difficulté à s’en sortir ! C’est fluide, c’est magique et on aime ça quand on
n’a pas besoin de trop se casser la tête ! J’ai bien hâte de voir la suite des
aventures de Gabriel et Mathieu !
Pour
ce qui est du public cible… malgré qu’on ait l’impression que c’est un livre
jeunesse, je vous confirme que même un adulte peut y trouver son compte !

Pour
terminer, j’ai eu la chance de rencontrer l’auteur en personne ! Un homme
charmant et très gentil ! J’ai été enchanté de vous connaître ! Et en prime, je
vous cite sa dédicace : après la lecture de ce roman, tu ne regarderas plus la nature de
la même façon
 ! Eh bien ! voilà monsieur Faucon,
vous aviez grandement raison, merci de m’avoir emporté dans ce monde où la
nature est maître !

Pour vous procurer ce livre :

Insolite – Tome 1 : Le spectre du lac

Quatrième de
couverture

Leur voyage de fin d’année
scolaire s’annonçait si bien… La semaine dans un centre de plein air va
pourtant tourner au cauchemar pour Mégane et son meilleur ami, Nicolas. Depuis
qu’elle a douze ans, l’adolescente est hantée par des visions sur lesquelles
elle n’a aucun pouvoir, des événements du passé plutôt horribles. Bien qu’elle
souhaite profiter des activités du camp comme tous les autres élèves de sa
classe, Mégane est assaillie par des rêves terrifiants qui deviennent de plus
en plus réels. Aurait-elle réveillé un esprit qui dormait là depuis longtemps ?
Un spectre semble bel et bien l’avoir choisie, elle, pour étancher sa soif de
vengeance. Avec l’aide de Nicolas, elle devra tenter de résoudre le mystère
entourant la présence de ce fantôme… et la mort suspecte d’un habitant du
village.

Citation

« Mégane n’en revient pas. Cette vision est là, bien
vivante. Ce brouillard est une bibliothèque à souvenirs, une sorte de machine à
voyager dans le temps. Et tout ce que j’ai vu, ce sont des souvenirs
emmagasinés ! « 

Mon avis

De
genre fantastique et mystérieux ce livre m’a emporté dans mon adolescence,
alors que je dévorais des livres de la série chair de poule ! Ce n’est pas
réellement la même chose, mais je n’ai pu m’empêcher d’y retrouver le bonheur et
l’excitation que j’avais à lire ces livres !
Même
si je ne suis pas dans la portion d’âge ciblée par ce roman, j’ai bien aimé ma
lecture !  Une histoire combinée de suspense, de fantôme, de meurtre, mais
aussi de la réalité que vivent les jeunes ados d’aujourd’hui. L’auteur n’a rien
oublié ! Une belle intrigue, une histoire qui se tient et qui nous accroche à
un point tel que le nombre de pages à lire disparaît à vu d’œil ! 
N’ayant
pas personnellement 
 « choisi » ce livre, car je l’ai reçu en surprise
dans ma boîte Hibouk du mois de mars, je suis très contente de l’avoir
découvert ! Ayant un petit garçon qui semble attiré vers ce genre de livre
« Le spectre du lac » se trouvera une place dans ma bibliothèque afin
d’attendre sagement que mon petit homme puisse le lire à son tour . Je suis
certaine qu’il lui plaira beaucoup !
 

Finalement, je serai de celle qui se procurera le
second tome, afin de pouvoir poursuivre les aventures de Mégane et Nicolas !


Merci à Hibouk pour l’envoi !

Pour vous procurer ce livre :

Brisée, la nuit où tout à basculé

Quatrième de
couverture

Pour Julie, tout est beau et
tout va bien. Elle vit avec sa mère et le conjoint de celle-ci, elle a de
merveilleux amis sur qui elle peut toujours compter et elle entretient une
belle relation avec Marc, son amoureux. Or, alors qu’elle va le rejoindre pour
passer un week-end romantique chez lui, tout bascule : elle se fait sauvagement
agresser par les meilleurs amis de son copain. Honteuse et humiliée, la jeune
femme est atterrée lorsque Marc dit ne pas la croire. Il estime même qu’elle
est responsable de ce qui lui est arrivé. Heureusement, Julie trouve réconfort
auprès de ses amis et de sa famille qui la soutiennent du mieux qu’ils le
peuvent dans cette terrible épreuve. S’ensuit une bataille contre les mauvaises
langues. Justice sera-t-elle rendue ? Julie retrouvera-t-elle un semblant de
dignité et de normalité ? Une fiction inspirée de confidences et de cas vécus
par des jeunes qui ont été victimes de violence sexuelle. Un roman qui convient
aux jeunes de 16 ans et plus.

Citation

 » Tout en me faisant presque ébouillanter par le jet d’eau, je prends ma débarbouillette et je me mets à frotter vigoureusement mes bras, mes cuisses, partout où il y a des traces de sang… Je veux qu’elle disparaissent… je veux disparaître… Je fonds en larmes et laisse l’eau couler sur mon corps et ma tête; je me laisse glisser dans le bain, je m’y couche et je pleure… « 


Mon avis

Tout d’abord, j’aimerais
préciser que ce fut pour moi un grand honneur de m’être fait proposer de lire
ce livre par l’auteure elle-même ! Il est vrai que ça ne semble pas être dans
mes lectures habituelles, mais ce genre d’histoire m’a toujours accroché ! Dans
ma jeunesse j’ai lu : des fleurs sur la neige, fleurs captives, l’herbe
bleue, l’alliance de la brebis, etc.… Mais ce fut mon premier livre qui portait
sur le viol collectif… Disons que pour une première ce fut toute qu’une histoire ! Je l’ai lue en une soirée, une soirée où j’ai passé par toute sorte
d’émotion, de la joie pour cette jeune fille qui était si bien entourée,
amoureuse de la vie et de son petit ami. De l’excitation à la voir si heureuse de
partir pour une fin de semaine tant attendue dans les bras de son homme ! Et
finalement le dégoût, la colère, la tristesse… Et oui j’ai versé quelques
larmes.
Imaginez un livre, ou vous
voudriez rentrer dedans pour aller serrer le personnage principal dans vos
bras, lui dire que tout est terminé et que tout va s’arranger, c’est très
intense comme sentiment.
L’histoire est racontée à la
première personne du singulier, on aurait même cru que l’auteure elle-même
était une adolescente ! Les expressions, le style d’écriture tout nous porte à
croire que la personne qui a écrit ce livre est bel et bien celle qui a vécu ce
cauchemar. Pourtant, ce n’est pas un fait vécu, mais l’émotion est tellement
présente qu’on peut très bien imaginer que quelque part dans le monde, pendant
que nous lisons ce livre, une jeune fille de 16 ans vit la même chose. C’est
une bien triste réalité et c’est tellement révoltant !
Ce que j’ai aimé de ce livre, c’est que Julie s’en sort, et elle travaille fort pour s’en remettre, quoiqu’à
un certain moment nous pouvons croire qu’elle se laissera aller, ce n’est pas
le cas, j’aime voir que suite à une telle expérience il reste tout de même une
petite lumière au bout du long parcours qu’est la résilience. J’ai
particulièrement apprécié le passage avec la psychologue parce que c’est comme
ça que ça se passe dans la vraie vie, ce n’est jamais facile, mais ça fait
tellement de bien de parler de ce qui nous tracasse.
Je suis moi-même maman de 4
beaux enfants, quand je vois une histoire comme celle-ci que ce soit à la télé,
dans le journal ou dans un livre ça me touche, ça m’envahit et ça prend
beaucoup de place dans ma tête et dans mon cœur. Malheureusement nous ne sommes
à l’abri de rien, et étant donné que j’ai emprunté ce livre et que je ne l’ai
pas en ma possession je compte aller me l’acheter et le garder précieusement
afin de le faire lire à mes filles, mais aussi à mes garçons quand ils seront en
âge de comprendre.
Finalement, brisée, la nuit où
tout a basculé fut un grand coup de cœur, autant pour le roman que pour
l’auteure ! Merci Andréanne de m’avoir fait vivre toutes ces émotions et
surtout merci pour la conclusion de Brisée, j’ai adoré la finale !

Pour vous procurer ce livre :